Rennes n'avait pas le profil d'un leader de L1

Rennes n'avait pas le profil d'un leader de L1

Photo Icon Sport

L’inauguration officielle du Roazhon Park a failli tourner au cauchemar pour le Stade Rennais, qui est revenu au score face à Lille après s’être fait sérieusement secouer (1-1).  

Dans un stade à guichets fermés, la première place tendait les bras des Bretons en cas de succès, mais c’était une équipe très défensive qui était alignée par Philippe Montanier. Lille en profitait pour imposer son rythme et trouver la barre sur un coup-franc presque parfait de Bautheac (24e). Après le repos, le scénario ne changeait pas, surtout que Rennes ne faisait preuve d’aucune initiative offensive. Le but de Boufal était presque inévitable, l’ancien angevin reprenant une remise au premier poteau pour marquer du bout du pied (0-1, 49e). 

Des joueurs offensifs entraient alors sur la pelouse côté rennais (Henrique et Grosicki) et, comme par hasard, les occasions se succédaient. Sur une ouverture de Ntep, Sio bénéficiait d’un pénalty pour une faute légère d’Enyeama, expulsé sur le coup (69e). A peine entré, Maignan repoussait le pénalty de Ntep. Mais l’international français se rattrapait sur l’action suivante, poussant au fond une remise de la tête de Sio (1-1, 74e). La fin de match était quelque pourrie par des incidents et des discussions, ce qui permettait toutefois au LOSC d’aller chercher un point mérité sur le terrain de Rennes, désormais co-leader, mais avec un match en plus, de la Ligue 1. 

Share