PSG-OM 2-0, un grand Classique

PSG-OM 2-0, un grand Classique

Photo Icon Sport

Pour la cinquième fois de suite, le PSG s’est imposé 2-0 devant l’OM au Parc des Princes. Mais cette fois-ci, les Olympiens ont eu leur chance, manquant d’efficacité. Un carton rouge extrêmement sévère pour Imbula a scellé la fin du match, assurant au PSG un succès qui envoie les champions de France à un point de l’OM. 

Le Classique, on en entend souvent beaucoup parler avant et après, mais pendant le match, le spectacle et le jeu ne sont pas souvent au rendez-vous. Ce dimanche soir, le leader et son dauphin ont livré une rencontre de très haut niveau, à l’image du détonnant début de match de l’OM. Les Olympiens lançaient un pressing acharné qui déstabilisait totalement la relance parisienne. Et sur ces 20 premières minutes à sens unique, les leaders de la L1 manquaient simplement d’efficacité pour conclure. D’une tête « à la Cavani » au premier poteau sur corner, Gignac trouvait l’arrête de la barre (5e) tandis que, avec une reprise instantanée sur un centre de Mendy, Alessandrini plaçant un ballon à ras du poteau de Sirigu (7e). Par la suite, le PSG retrouvait un peu le ballon, et commençait à se créer des premières occasions. Pastore butait sur Mandanda après un cafouillage sur corner (21e) et il n’en fallait pas beaucoup plus pour que le PSG fasse parler son efficacité. Après un une-deux parfait, Lavezzi centrait devant le but pour la reprise de Lucas, qui finissait au fond en contrant le dégagement de Mendy, un peu trop attentiste sur le coup (1-0, 38e). Après tant d’efforts, l’OM peinait à se remettre de ce but encaissé jusqu’à la pause. 

Après le rythme soutenu de la première période, la suite était d’une cadence inférieure, même si l’OM avait encore des opportunités de revenir au score. Gignac, qui récupérait un nouveau ballon dans les pieds de Thiago Silva, manquait totalement de lucidité en voulant lober Sirigu, alors qu’il pouvait s’avancer ou donner à un partenaire. Le portier italien captait assez facilement le ballon (52e). A l’heure de jeu, l’événement était l’entrée en jeu de Zlatan Ibrahimovic, de retour après sept semaines d’absence sous les vivas du Parc (66e). Mais le PSG ne déroulait pas pour autant, même si une action polémique allait sceller le sort de la fin de match. Sur un ballon poussé trop loin, Imbula touchait légèrement Cabaye en bout de course, récoltant un assez incroyable carton rouge alors que M. Turpin avait tant laissé jouer depuis le début du match (79e). Dès lors, l’OM n’avait plus les moyens de revenir, et Cavani, d’une tête impeccable sur un centre d’Aurier, se chargeait de parachever le succès de son équipe (2-0, 85e). Un score désormais habituel, puisque c’est la cinquième fois de rang que Paris s’impose ainsi devant son rival. Mais comme face à Lyon, l’OM pourra clairement dire qu’il a été au niveau, même si le résultat comptable est délicat, avec désormais un seul point d’avance sur le PSG au classement. 

Share