Paris et Montpellier, c'est un duo d'enfer

Paris et Montpellier, c'est un duo d'enfer

Photo Icon Sport

Au menu de ce maigre samedi soir de Ligue 1, les deux premiers du classement avaient l’occasion de creuser l'écart sur les poursuivants. Et Paris et Montpellier ne se sont pas privés de ce gros plaisir, même si pour cela il a fallu se battre, Evian TG et Brest n'étant pas des victimes expiatoires.

 Au Parc des Princes, les joueurs de Carlo Ancelotti ont tremblé et pas uniquement de froid avant de s’imposer (3-1) contre Evian Thonon Gaillard. Juste avant la pause, ce sont les joueurs de Pablo Correa qui ouvraient la marque par Cambon (0-1, 45e). Le PSG ne doutait cependant pas longtemps, puisque Nenê remettait très vite son équipe à niveau (1-1, 47e). Le promu ne se dégonflait pourtant pas et Sirigu devait réaliser des prouesses pour éviter le pire à Paris. Et sur un contre rapidement mené, Ménez était fauché dans la surface obtenant un penalty, que Nenê transformait (2-1). Et toute fin de rencontre, Gameiro corsait l’addition et se rassurait après plusieurs mois sans but en Ligue 1 (3-1, 89e).

De son côté, Montpellier a continué à tenir le rythme en venant à bout de Brest (1-0), grâce à un but de Dernis, plutôt heureux sur ce coup-là puisqu’il détournait du dos un tir de Cabella (41e). Les Héraultais dominaient la formation brestoise, sans toutefois réussir à creuser l’écart, même si les Bretons terminaient à dix après l'expulsion en toute fin de match de Sissoko (90e). Une victoire qui place désormais Montpellier en candidat plus que valable au titre et au minimum à une place en Ligue des champions.

Dans le derby de la Garonne, le suspense n'aura pas duré longtemps. Dès les premières secondes, Bordeaux ouvrait le score par Jussiê profitait d'une erreur du TFC et ouvrait le score d'une frappe imparable. Et la suite n'était pas plus rose pour le TFC, qui encaissais un deuxième but signé Obraniak (2-0, 40), avant de se retrouver à dix, conséquence de l'expulsion de Sissoko (44e). La seconde période était forcément plus simple pour des Girondins qui continuent leur remontée au classement avant un déplacement délicat à Lille dimanche prochain.

 En fin, dans un choc entre deux formations aux trajectoires croisées, Ajaccio et Nice se  sont séparés sur un score nul (1-1), qui ne fait finalement l’affaire d’aucune des deux formations.

Share