OL-ASSE : Du spectacle mais un seul vainqueur, le PSG

OL-ASSE : Du spectacle mais un seul vainqueur, le PSG

Photo Icon Sport

Chaud derby entre Lyon et Saint-Etienne, qui s’est soldé par un nul (2-2). Même à 10 pendant 60 minutes, l’OL a été le plus percutant des deux, mais l’ASSE ramène un nul de Gerland, ce qui fait le jeu du PSG, premier égalité avec un match de moins que Lyon.

Un derby avec le titre et le podium en jeu, c’était forcément encore plus sulfureux. Et cela s’est vu. D’entrée de jeu, l’OL profitait d’une tactique résolument offensive, alors que l’ASSE avait présenté, de son côté, un schéma de jeu très défensif, pour partir à l’assaut des buts de Ruffier. Et la déferlante était terrible. Njié butait sur le portier stéphanois dès la 1ère minute, et la pression était totale. L’OL récupérait tout, et Fékir allumait une frappe canon qui fracassait la barre transversale (16e), tandis que Perrin sauvait sur sa ligne alors que Njié avait dribblé Ruffier, sans parvenir à marquer en angle fermé (12e). Cela ne pouvait pas rester ainsi et, après un beau décalage de Fékir, Njié effectuait l’enchainement parfait pour marquer d’un tir au premier poteau face à Ruffier (1-0, 24e). Galtier avait le mérite de tout changer immédiatement, faisant sortir Baysse, 5e défenseur très peu à l’aise face aux rapides attaquants lyonnais, pour ajouter un joueur offensif en la personne de Hamouma (28e). L’action suivante, la première pour l’ASSE, allait changer tout le cours du match. Sur un ballon plein axe, Erding, hors-jeu, laissait passer le ballon pour permettre à Gradel de filer au but. Lopes repoussait deux fois la tentative de l’Ivoirien, mais sur la reprise de Nguemo, Rose déviait le ballon du bras alors que le ballon filait vers le but. Pénalty et carton rouge décidait M. Ennjimi. Gradel remettait les deux équipes à égalité pour ce qui ressemblait à un petit miracle pour l’ASSE (1-1, 31e). Malgré cela, l’OL conservait la même volonté d’attaquer, et les Verts faisaient le dos rond. Pour mieux contrer. Sur un ballon dans le rond central, Corgnet trouvait Hamouma, qui filait au but, effectuait un grand pont sur Lopes et concluait malgré le retour de Bédimo (1-2, 45e). 

Après une telle première période, cela repartait encore très fort dès la reprise. Sur un coup-franc puissant et précis de Fékir, Jallet coupait la trajectoire au premier poteau pour tromper Ruffier de la tête (2-2, 48e). Un but qui remettait tout en cause, et mettait un peu le feu match. Les altercations se multipliaient, et Gradel se signalait par un geste sur Fékir qui aurait pu lui valoir autre chose que le jaune. La rencontre perdait un peu de son rythme, d’autant que si l’OL tentait d’attaquer, Saint-Etienne semblait avoir peur de prendre le match à son compte. Résultat, les occasions étaient rares, même si Perrin était tout proche de tromper son propre gardien en déviant un corner rentrant sur sa barre (71e). La fin de rencontre était décousue, mais aucune des deux équipes ne se découvrait, laissant ce score de 2-2 jusqu’au bout. L’OL perdait donc deux points précieux, même s’il ne pouvait pas faire beaucoup plus sur ce match. L’ASSE confirme de son côté sa bonne série, mais les Verts sont passés proches d’une très bonne affaire. La bonne affaire est donc pour Paris, qui voit son concurrent direct pour le titre revenir à sa hauteur, et passer devant à la différence de buts, mais avec un match en plus désormais. 

Share