Metz-TFC, ces matchs qui sentent la peur

Metz-TFC, ces matchs qui sentent la peur

Photo Icon Sport

Ce week-end, deux chocs auront lieu ce vendredi (Monaco-ASSE) et dimanche (OM-PSG) pour les places européennes et le titre. Mais entre temps, ce samedi soir, ce sera place à la lutte pour le maintien avec un match vital entre Metz et Toulouse. Les Lorrains jouent clairement leur dernière carte mathématique dans ce combat pour la sauvegarde parmi l’élite, tandis que Toulouse entrevoit à nouveau l’espoir après son succès face à Bordeaux (2-1). Pour le nouvel entraineur du TFC, pas question de ramener autre chose qu’un succès chez les Grenats pour continuer à croire au maintien. 

« J'attends les joueurs au tournant car on a été dans l'incapacité totale depuis le début de saison à enchaîner deux bons résultats d'affilés. Je vais un peu les tester là-dessus parce que chez les équipes mal placées on a pris peu de points. Il faudra être capable de franchir ces étapes-là, dans des contextes particuliers où les deux équipes veulent sauver leur peau, pour se maintenir. Ça va être difficile. Tant qu'ils ne sont pas morts, ils vont jouer le coup jusqu'au bout. Un peu comme l'avait fait Lens face à nous il y a trois semaines. Ca va être tendu, ça va être du jeu direct, de la pression sur coup de pieds arrêtés. Ils ont leur animation propre: ça va vite sur les côtés, ils sont puissants devant. On s'attend à un match compliqué puisque pour les équipes qui ont joué Metz ces derniers temps ça n'a pas été une partie de plaisir. Je pense qu'ils ne vont pas nous faire de cadeaux non plus », a prévenu Dominique Arribagé, venu au chevet du TFC en remplacement d’Alain Casanova, et qui pourrait aider les Hauts-garonnais à sortir de la zone rouge dès ce samedi en cas de résultat positif. 

Share