Les clubs français sont déficitaires, la LFP a trouvé le coupable

Les clubs français sont déficitaires, la LFP a trouvé le coupable

Photo Icon Sport

Le verdict de la DNCG est tombé : les clubs professionnels de l’Hexagone ont majoritairement perdu gros lors de la saison 2013-2014. A tel point que le déficit global s’élève à 93 millions d’euros selon le rapport du gendarme financier du football français, publié par la LFP ce vendredi. C’est plus du double par rapport à l’exercice précédent après lequel les pertes avaient atteint 39 ME. Une chute inquiétante pour Frédéric Thiriez, qui ne s’est pas gêné pour mettre en cause les charges imposées par le gouvernement.

« Malheureusement, les résultats financiers pour la saison 2013/2014 ne sont pas bons. Les pertes cumulées des clubs professionnels atteignent 93 millions d’euros. C’est la sixième saison consécutive que le bilan financier est déficitaire, a souligné le président de la LFP. En plus du montant des charges patronales, bien plus élevées en France qu’ailleurs, la suppression du DIC (droit à l’image collectif) coûte 50 millions d’euros par an alors que l’impact de la taxation à 75% est de 44 millions annuels. Sans cela, nos clubs auraient été à l’équilibre ! » Mais en attendant, seuls sept clubs de L1 ont fait des bénéfices la saison dernière, sachant que quatre d’entre eux (PSG, Marseille, Lyon et Monaco) ont réalisé 59% du chiffre d’affaires global.

Share