Lens fait cadeau de trois points à Monaco

Lens fait cadeau de trois points à Monaco

Photo Icon Sport

Dans la zone rouge avant ce match, Lens n’a pas pu éviter la défaite à Monaco, qui revient à la septième place avec ce succès 2-0. Pourtant, les Sang et Or ont joué pendant une heure à 11 contre 10, et ont manqué un pénalty. 

Voilà désormais plusieurs semaines que l’AS Monaco tente de se rapprocher du podium, avec des matchs à priori à sa portée, mais jamais remportés. Ce mardi face à Lens, les Monégasques devaient tout d’abord recomposer leur défense en raison des absences de Raggi et Carvalho, en plus de celles déjà prévues de Kurzawa et Kondogbia. Une défense à nouveau changée à la 35e minute, quand Wallace voyait rouge pour un pied très dangereux devant Bourigeaud, même si clairement involontaire. Jusqu’alors, Monaco avait dominé, à l’image de cette barre trouvée par Fabinho sur un centre-tir (14e), mais le scenario changeait clairement. 

Après la pause, Lens prenait le match en mains, sans parvenir à inquiéter réellement Subasic toutefois. Et de son côté, Monaco se montrait plus tranchant, à l’image de cette remise de Berbatov pour Abdennour, dont le tir freiné par Riou trouvait tout de même la transversale (57e). Et c’était presque logiquement que Berbatov obtenait un pénalty après une faute de Le Moigne. Le Bulgare transformait à sa manière, c’est à dire avec précision et décontraction, sa tentative (1-0, 64e). Lens avait alors l’occasion en or pour égaliser. Hors-jeu non signalé au départ de l’action, Coulibaly s’infiltrait dans la surface et se faisait bousculer inutilement par Martial, qui concédait un pénalty. Valdivia le tirait sur Subasic, et voyait le ballon revenir devant lui, mais manquait totalement sa reprise, qui s’envolait dans les airs alors que le but était grand ouvert (69e). Les « Sang et Or » n’allaient pas s’en remettre, Subasic parvenant à repousser les dernières tentatives nordistes. En fin de match, d'un petit festival individuel sur le coté enchainé par une frappe puissante et précise, Ferreira-Carrasco doublait la mise (2-0, 92e) pour assurer cette précieuse victoire au club de la Principauté, qui n’avait plus gagné en L1 depuis plus d’un mois. 

Share