Le sommet pour Bordeaux, les abimes pour Monaco

Le sommet pour Bordeaux, les abimes pour Monaco

Photo Icon Sport

Bordeaux passe leader de la Ligue 1 après son succès renversant face à Monaco (4-1). L’ASM avait le match en main avant de craquer complètement, et le vice-champion de  France se retrouve avec zéro point en deux matchs.

Cette fois-ci, c’est la bonne se disait Monaco avant son deuxième match de la saison, ce dimanche face à Bordeaux, une semaine après l’entame ratée à domicile devant Lorient (1-2). Face à des Girondins qui peinaient à mettre le pied sur le ballon, les joueurs du Rocher posaient leur jeu et cela finissait par payer avant la pause. Sur un superbe centre enroulé de Germain au second poteau, Berbatov effectuait une tête plongeante déposée au premier poteau pour tromper Carrasso (0-1, 45e). A la pause, on voyait mal Bordeaux inverser la tendance. Et pourtant. Avec la rentée de Plasil, tout devenait fluide, et les buts s’enchainaient face à une équipe monégasque soudainement à la ramasse. 

Sur un centre remis de la tête par Contento, Rolan était le premier à surgir pour pousser le ballon au fond et remettre les pendules à l’heure (1-1, 48e). Khazri, qui venait de manquer la cible au cœur de la surface après un bon service de Plasil (54e), obtenait ensuite un pénalty sur une percée similaire. Abdennour, déjà peu inspiré face à Lorient commettait une faute légère mais réelle, et Sala ouvrait son compteur en Ligue 1 sur le pénalty, tiré en force (2-1, 61e). La défense de l’ASM s’effritait et après une déviation de la tête de Sané sur coup-franc, Rolan, pourtant hors-jeu, se voyait comptabiliser un doublé de renard des surfaces (3-1, 65e).  Chacun y allait de son erreur, et sur une nouvelle boulette, Subasic touchait Khazri pour un pénalty que l’ancien bastiais transformait lui-même (4-1, 75e). Le dernier quart d’heure n’avait plus beaucoup de signification, si ce n’est de confirmer la bonne forme de Bordeaux, nouveau leader du championnat. Pour Monaco en revanche, parti si fort la saison prochaine, il serait plus que temps de recruter, notamment en défense centrale et dans l’animation offensive, pour éviter un début de saison pour le moment catastrophique.

Share