Le PSG totalement renversé par Bastia !

Le PSG totalement renversé par Bastia !

Photo Icon Sport

Au terme d’un match renversant, le Paris Saint-Germain s’est incliné sur la pelouse de Bastia ce samedi (4-2). La place de leader tendait pourtant les bras à des Parisiens qui ont tranquillement mené 2-0… 

Scénario incroyable ce samedi à Furiani ! Alors que le Paris Saint-Germain se dirigeait vers une large victoire en toute tranquillité, Bastia a trouvé les ressources pour renverser la situation. Et pourtant, on craignait une sacrée fessée pour le Sporting après un début de match totalement raté. Complètement perdus, surtout en défense, les Corses permettaient à un PSG loin d’être flamboyant de prendre le large tout d’abord grâce à un joli lob de Lucas à l’entrée de la surface, lequel profitait d’une sortie hasardeuse d’Areola et d’une superbe ouverture de Cabaye (1-0, 10e). Et ce qui ressemblait à une balade parisienne se poursuivait lorsque Rabiot venait faire le break, seul face à Areola, après un ballon perdu par Squillaci (2-0, 20e). Deux buts d’écart, le PSG était alors leader du championnat.

Mais ça, c’était avant le tournant du match. Sur un centre anodin de Cioni, Van der Wiel déviait le ballon de la main et concédait un penalty assez stupide, comme face à Metz où monsieur Fautrel était déjà au sifflet. Boudebouz ne se faisait pas prier pour réduire le score (2-1, 31e). De quoi réveiller le Sporting et son public totalement déchaîné lorsque sur un corner de Boudebouz, Modesto plaçait sa tête au deuxième poteau pour égaliser juste avant la pause (2-2, 45e) ! A noter la déconcentration de David Luiz au marquage sur l’ancien Monégasque…

Et ceux qui attendaient une réaction parisienne ont vite été déçus. Toujours frustrés par le penalty à l’image de Laurent Blanc, les Parisiens ne réagissaient que par un coup franc d’Ibrahimovic dans les bras d’Areola. Bastia en profitait donc, et c’est sur une magnifique reprise de volée de Palmieri, du droit pour le gaucher, que le Sporting prenait l’avantage pour la première fois de la partie (3-2, 56e). Paris tentait bien d’égaliser mais la reprise de Thiago Silva sur la barre (70e) et la tête de Lucas juste à côté (78e) ne donnaient rien. C’est même Palmieri qui corsait l’addition au milieu d’une défense attentiste en fin de match (4-2, 89e). Le PSG laisse la place de leader filer, mais c’est presque anecdotique tant les Parisiens ont souffert ce samedi. Bastia sort provisoirement de la zone rouge, tandis que l'OL a une occasion en or de s'installer en tête demain. 

Share