Le PSG prend la tête sans se prendre la tête

Le PSG prend la tête sans se prendre la tête

Photo Icon Sport

Dans un match en retard de la 32e journée au résultat très attendu, le Paris Saint-Germain a battu Metz (3-1) et s’empare seul des commandes du championnat de Ligue 1. Paris met ainsi la pression sur l’Olympique Lyonnais. Pour les Lorrains, ça sent de plus en plus la Ligue 2.

Tout comme contre Lille, le PSG tentait de faire le break au coup d’envoi, mais les Messins ne se laissaient pas impressionner et tenaient le choc. Paris avait logiquement la domination territoriale, mais il fallait attendre la 25e minute pour voir le club de la capitale prendre les devants au tableau d’affichage. Sur un service au millimètre de Pastore, Verratti trompait le gardien de Metz d’une belle frappe croisée, ouvrant logiquement le score (1-0). Sans être génial, loin de là, le PSG faisait le travail, et juste avant la pause, encore une fois sur un ballon de Pastore, c’est Cavani qui gagnait son duel avec M’Fa (2-0, 42e). 

A la pause, le suspense semblait inexistant, mais les Lorrains allaient pourtant remettre un peu de piment dans cette rencontre. Sarr se jouait de David Luiz et adressait un centre que Maïga transformait en but d’une belle reprise qui ne laissait aucune chance à Douchez (2-1, 53e). Il y avait comme un petit coup de froid sur le Parc des Princes, d’autant que Metz commençait à sérieusement y croire. Mais Van der Wiel scellait le destin de la rencontre en profitant d’une mauvaise inspiration du gardien lorrain, pas impérial sur cette frappe du défenseur néerlandais (3-1, 77e). Cette fois, l’affaire était faite et le PSG empochait trois points précieux qui permettent à Paris de passer en tête de la Ligue 1 avec trois longueurs d’avance sur l’Olympique Lyonnais qui n’abdiquera pas.

Share