Le PSG passe la première à Metz !

Le PSG passe la première à Metz !

Photo Icon Sport

Premier match de la 14e journée, ce Metz-PSG a connu un scénario plutôt fou qui a débouché sur une victoire parisienne 2-3, et donc la première défaite lorraine à Saint-Symphorien cette saison. Paris prend virtuellement la tête du classement avant le match de l’OM face à Bordeaux dimanche.

C’est avec une équipe amoindrie, mais renforcée par le retour comme titulaire de Zlatan Ibrahimovic, que le PSG reprenait les choses sérieuses pour son dernier sprint avant la trêve hivernale. De son côté, Metz, après un bon début de saison, n’avait pas grand-chose à perdre sur cette rencontre, mais cela n’empêchait pas les Lorrains de totalement déjouer dans l’entame de match. Une succession assez incroyable d’erreurs défensives permettait à Pastore de filer au but, résister à la charge du dernier défenseur et lober Carrasso dans son face à face (0-1, 9e). Metz accusait le coup, et sur un coup-franc enroulé, Bussmann trompait son propre gardien d’une déviation du genou (0-2, 16e). Deux énormes cadeaux qui permettaient à Paris de gérer très tranquillement cette première période, tout de même ternie par la blessure au mollet de Cabaye, qui cédait sa place à Chantôme (21e). 

A la reprise, le scénario presque tranquille de cette rencontre était bouleversé en deux coups de sifflet. Dans la surface, Krivets obtenait un pénalty discutable, le Biélorusse allant surtout chercher le contact avec la jambe de Rabiot avant de s’écrouler. Cela n’empêchait pas Maïga de transformer avec sang-froid (1-2, 49e). Et quasiment dans la foulée, sur un centre au second poteau, Van der Wiel jugeait mal la trajectoire et freinait le ballon de la main, pour un second pénalty que Maïga transformait toujours aussi sereinement, du même côté (2-2, 53e). Les Lorrains étaient déchainés et tentaient d’enfoncer le clou, avant que Paris ne récupère la mainmise. Le PSG accélérait et Carrasso était à la parade devant Lavezzi (63e) et le dernier quart d’heure était à sens unique. Cela finissait par payer avec un tir repoussé encore une fois par Carrasso, qu’Ibrahimovic reprenait et que Lavezzi poussait finalement au fond (2-3, 82e). Le FC Metz n’avait plus les jambes pour inverser la tendance, et c’était encore Carrasso qui s’interposait devant Cavani puis Ibrahimovic (86e). Le PSG tenait sa victoire et sa première place, et met encore plus concrètement la pression sur Marseille avant le match de dimanche soir face à Bordeaux.  

Share