Le PSG fait dans l’efficacité pour battre l’OM

Le PSG fait dans l’efficacité pour battre l’OM

Photo Icon Sport

Partis fort avant d’être rejoints au score, les Parisiens ont été d’un réalisme impitoyable pour finalement s’imposer 2-1 face à Marseille dans un match où l’OM a souvent dominé. Ce succès permet au PSG de revenir à hauteur de Montpellier, mais avec un match en plus.


Le PSG et l’OM étaient dans une passe décevante au niveau des résultats, et cela s’est rapidement senti. Les deux entraineurs avaient fait de copieux changements, Paris évoluant sans véritable avant-centre avec le trio Ménez-Nenê-Pastore pour s’occuper de l’attaque, tandis que Sakho n’était toujours pas titularisé derrière. Didier Deschamps avait fait descendre Mbia d’un cran pour finalement faire sortir Jérémy Morel de son onze de départ. D’entrée de jeu, Paris attaquait pied au plancher une formation olympienne en plein doute. Et sur l’une des premières situations, Ménez reprenait à bout portant d’un tir placé une tentative écrasée de Jallet, pour tromper Mandanda à ras de son poteau (1-0, 6e). La tension était palpable et les tacles fusaient, Sissoko étant pas loin du rouge à deux reprises dans cette première période. Mais progressivement, la donne s’inversait, le PSG reculant devant des Provençaux bien plus entreprenants. Les occasions étaient rares en raison de la vigilance d’une défense parisienne de plus en plus sollicitée. 


La seconde période repartait sur les mêmes bases et cela finissait par payer pour l’OM. Sur une remise de la tête de Rémy, Ayew était le plus prompt à surgir pour tromper Sirigu, également de la tête (1-1, 59e). Paris n’avait toutefois pas le temps de douter puisque sur l’engagement, le corner obtenu était transformé en but par Alex d’une tête précise au second poteau (2-1, 61e). Cette fois-ci, Marseille avait du mal à reprendre le contrôle d’un match plus équilibré, jusqu’à 10 dernières minutes de folie. Sirigu sauvait la baraque sur une tête de Brandao (80e) avant que Cheyrou ne manque le cadre à 10 mètres, mais sur son pied droit (82e). Sissoko finissait par se faire exclure pour l’ensemble de son œuvre (87e) mais l’OM ne parvenait pas à égaliser, laissant au PSG une très précieuse victoire dans la course au titre. Pour Marseille, si la manière était au rendez-vous, le résultat est encore une fois bien décevant. 

Share