Le PSG doit se contenter d'un nul à Reims

Le PSG doit se contenter d'un nul à Reims

Photo Icon Sport

Fidèle à son habitude depuis trois ans, le Paris Saint-Germain n’a pas gagné son premier match de la saison, mais le PSG a quand même ramené un point de Reims (2-2) après une rencontre agréable et plutôt mouvementée.

La saison de Ligue 1 ne pouvait pas mieux commencer pour le champion en titre, puisqu’après seulement sept minutes de jeu, sur un service parfait de Pastore, Ibrahimovic trompait Placide d’un tir croisé (0-1, 7e). Le PSG était chaud, Reims allait vivre trois minutes en enfer. C’est d’abord Lucas, qui récupérait le ballon et filait vers le but, mais alors qu’Ibrahimovic était seul face à la cage vide, le Brésilien venait buter sur le portier rémois (18e). Une minute plus tard, Verratti se retrouvait en bonne position, mais, lui, servait idéalement le Suédois, lequel trouvait le poteau des Champenois alors que là encore le but semblait tout fait (19e). Et dans la foulée, sur une faute de Tacalfred sur le double meilleur buteur de Ligue 1, l’arbitre sifflait un penalty pour Paris. Ibrahimovic voulait se faire justice, mais son tir était repoussé par Placide (20e).

Après cette séquence incroyable, Reims relevait la tête. Et sur un coup-franc de la gauche, Oniangué trompait Sirigu à bout portant et égalisait (1-1, 22e). Les Champenois ne se contentaient pas de cela, et dans un une-deux avec Charbonnier, Devaux venait tromper le gardien du PSG, donnant un assez improbable avantage aux siens (2-1, 34e). On en restait là à la pause, après 45 minutes pour le moins étonnantes.

La seconde période était moins spectaculaire, mais si Reims était moins secoué, c’est le Paris Saint-Germain qui finissait par égaliser sur un but un peu bête. Servi par Pastore, Ibrahimovic adressait un centre rentrant que Placide touchait, et que Cavani envoyait au fond des filets. Mais il semble toutefois que c’est bien le Suédois qui égalisait (2-2, 63e). Le PSG commençait à appuyer sur l’accélérateur, et les dernières minutes devenaient étouffantes pour les Rémois, recroquevillés sur leur but. Il fallait que par deux fois Mandi, le défenseur du Stade de Reims, repousse sur sa ligne des essais de Chantôme (90e+1) et Ibrahimovic (90e+2). La saison de Ligue 1 parait pour le moins bien lancée.

Share