Le PSG bat l'OM aux pénaltys

Le PSG bat l'OM aux pénaltys

Photo Icon Sport

Dans un match de très bonne facture, le PSG s’est imposé 2-1 devant une formation marseillaise qui a joué son va-tout. Si Ibrahimovic a réussi deux pénaltys, Barrada a manqué le sien, ce qui a fait la différence.

Ce Classique que l’on annonçait déséquilibré comme rarement, ne l’était en fait pas du tout en première période. Combattifs, précis techniquement et volontaires, les Marseillais surprenaient avec un changement de tactique (4-4-2 à plat) et Cabella devant avec Batshuayi. Cela donnait lieu à 20 premières minutes nettement à leur avantage, et des Parisiens méconnaissables. Et au moment où Paris commençait à revenir avec un Di Maria qui mettait le feu, Batshuayi ouvrait le score d’une tête décroisée sur un centre parfait de Barrada (0-1, 30e). Mais avant la mi-temps, un incroyable concours de circonstances allait tout ruiner. En voulant sauver une touche, Batshuayi lançait Ibrahimovic vers son but. Le Suédois ne parvenait pas à récupérer le contrôle du ballon, mais Mandanda le touchait dans sa sortie, pour un pénalty discutable, mais surtout très bête. Le Parisien le transformait sans broncher (1-1, 41e), et avait même une autre chance quelques secondes plus tard, pour une main de Rolando cette fois-ci indiscutable dans la surface. En deux fois, car sa première tentative avait été donnée à retirer, Ibrahimovic trompait encore Mandanda (2-1, 44e). 

En seconde période, l’OM ne se démobilisait pas malgré ce scénario catastrophe, et Barrada obtenait un pénalty logique pour une faute d’Aurier, mais le Franco-Marocain voyait Trapp s’imposer dans ce duel (55e). La dernière demi-heure était encore particulièrement rythmée, avec une énorme parade de Mandanda devant Pastore (78e) et plusieurs occasions pour l’OM, avec notamment une nouvelle parade de Trapp devant Cabella (88e). Le score en restait là, avec une victoire qui permet au PSG de s’envoler au classement, même si Marseille n’a clairement pas démérité, et peut repartir du Parc avec de gros regrets étant donnée sa prestation. En revanche, au classement, c’est catastrophique avec cette 17e place. 

Share