Monaco victime d'un coup de folie de l'OM

Monaco victime d'un coup de folie de l'OM

Photo Icon Sport

En tête au tableau d’affichage depuis la 1ère minute, l’AS Monaco s’est fait complètement renverser en fin de match par l’OM, pour s’incliner 2-1. Les Olympiens s’offrent enfin une victoire de prestige à domicile, et reviennent à deux points de l’ASM. 

Ce n’est plus pour le titre, mais pour le dernier billet en Ligue des Champions que l’OM jouait son ultime carte ce dimanche. Face à une formation de Monaco désireuse de défendre son bien et pourquoi pas d’aller chercher Lyon à la deuxième place, le choc promettait dans un Vélodrome une nouvelle fois bouillant. Et cela débutait très fort avec l’ouverture du score monégasque sur la première action. Martial provoquait en rentrant vers le but, et Lemina dégageait du bout du pied sur… Moutinho, dont la reprise violente à ras de terre ne laissait aucune chance à Mandanda (0-1, 1e). L’OM ne baissait pas les bras, et s’en suivaient 20 minutes d’une terrible pression, avec notamment une parade reflexe de Subasic sur un tir d’Alessandrini (24e). Mais progressivement, les Olympiens s’essoufflaient, et Monaco montrait sa maitrise malgré un énorme engagement, à l’image d’un tacle de Nkoulou sur Moutinho qui aurait pu lui valoir un rouge direct (28e). En fin de période, c’est même l’ASM qui passait tout proche du break, avec notamment le une-deux Martial-Carrasco qui finissait sur Silva, qui trouvait le poteau malgré un but ouvert (45e). 

La seconde période reprenait avec un scénario encore plus accentué, à savoir une maitrise monégasque bien supérieure, alors que l’OM ne parvenait plus à créer le danger offensivement. Mais peu après l’heure de jeu, l’entrée de Thauvin redonnait un second souffle aux locaux. Le nouvel entrant perçait plein axe, et déposait tout le monde à deux reprises, pour effectuer un centre manqué par Alessandrini (76e), puis se faire contrer par Abdennour au dernier moment (77e). Cela chauffait sérieusement et sur un ballon naviguant dans la surface, l’OM égalisait par Ayew de la tête, après une remise d’Alessandrini (1-1, 79e). Les Provençaux, poussés par leur public, étaient survoltés, et Alessandrini manquait totalement sa petite passe latérale, alors qu’il y avait un 2 contre 1 avec Thauvin seul devant le but (86e). Mais l’ancien rennais se reprenait parfaitement lors d’une belle inspiration de Payet, qui feintait le centre devant le but et le servait au point de pénalty, pour une reprise du droit qui faisait chavirer le Vélodrome (2-1, 87e). L’OM ne pouvait plus perdre ce match qu’il semblait pourtant tellement loin de gagner pendant plus d’une heure. Ce scénario rocambolesque a en tout cas plusieurs conséquences : l’OL sera directement en Ligue des Champions la saison prochaine, et l’OM n’est plus qu’à deux points de la troisième place encore détenue par son adversaire du soir. Monaco, qui recevra Metz et ira à Lorient – on a déjà vu plus dur – n’aura toutefois plus droit à l’erreur. 

Share