Lacazette et l’OL frappent fort contre Caen

Lacazette et l’OL frappent fort contre Caen

Photo Icon Sport

Lancé par un doublé d’Alexandre Lacazette, l’Olympique Lyonnais a déroulé face à Caen (3-0). Les Rhodaniens sont certains de rester sur le podium, et demeurent à l’affût de l’OM et du PSG. 

Le meilleur moyen de rester sur le podium, c’était tout simplement de gagner pour Lyon, ce vendredi face à Caen, en match d’ouverture de la 18e journée. Face à une équipe normande en chute libre, les Lyonnais avaient à cœur de marquer leur territoire d’entrée de jeu. Et cela payait immédiatement avec un pénalty que l’on pourra qualifier de très discutable, puisque Fékir s’infiltrait et chutait en voyant la jambe de Pierre l’effleurer. Lacazette ne se posait aucune question, et marquait à ras du poteau, soit le cauchemar de Vercoutre, qui suivait ce 10e pénalty encaissé cette saison du regard (1-0, 7e). Le gardien caennais parvenait toutefois à se rattraper, avec une belle manchette sur un tir à ras de terre de Fékir (12e), un tir de Jallet repoussé (23e) puis une envolée bizarre mais efficace sur une tête de Gonalons (33e). Un pénalty, un vrai cette fois-ci, aurait même pu être sifflé pour Lyon pour une faute de Seube sur Benzia, mais M. Varela ne bronchait pas (33e). De son côté, Caen avait du mal à inquiéter Lopes et rentrait logiquement au vestiaire avec un but de retard. 

Si Malherbe tentait bien d’inverser la tendance en début de seconde période, cela ne durait pas longtemps puisque Lyon faisait parler son réalisme. Dans un but proche de celui marqué face à Evian, Lacazette récupérait un ballon au second poteau sur corner, et assenait une nouvelle frappe en force (2-0, 57e). Intenable, le buteur lyonnais inscrivait un nouveau doublé pour atteindre les 15 buts en 18 matchs. Dès lors, le suspense n’était plus au rendez-vous, et Benzia en profitait pour faire gonfler le score. Sur un service court de Fékir, il trouvait le petit filet d’un tir croisé à ras de terre (3-0, 62e). L’OL se permettait même de gâcher une occasion de 4-0, puisque Fékir provoquait un pénalty qu’il voulait tirer lui-même, mais trouvait Vercoutre sur sa trajectoire (76e). Sur un autre coup de pied arrêté, un coup-franc aux 25 mètres, Ghezzal trouvait lui le poteau (80e), pour un score qui ne bougeait plus, et permettait à Lyon de conforter sa troisième, mais aussi de revenir pour le moment à un point du deuxième, le PSG. 

Share