La LFP menace Vine à la demande de C+ et BeInSports

La LFP menace Vine à la demande de C+ et BeInSports

Photo Icon Sport

Que l’on soit abonné ou pas à Canal+ et BeInSports, Vine est un outil qui plait à tout le monde, puisqu’il permet de voir en quasi-temps réel toute l’actualité et surtout celle sportive. Dans les secondes qui suivent un but, partout dans le monde, on trouve toujours ces vidéos de six secondes mises en ligne gratuitement, et souvent de qualité acceptable. Cependant, cette diffusion agace de plus en plus les chaînes de télé qui estiment qu’elles paient à un prix très élevé les droits de ces rencontres de football. Avant le Mondial, TF1 a ainsi envoyé des lettres recommandées à la totalité des sites de foot, dont Foot01, afin de menacer d’un procès ceux qui diffuseraient en France des vidéos, même courtes, de la compétition.

Du côté de Canal+ et BeInSports, on commence aussi à en avoir marre. « C'est une forme de piratage que l'on subit lors des matches de Ligue 1. Ça nous pénalise, mais c'est la Ligue qui doit agir sur le sujet, pas nous », a fait savoir, sur le site de l’Equipe, Canal+, qui comme son concurrent trouve que la LFP devrait se secouer. Et à priori le message a été entendu par Frédéric Thiriez. « On va bientôt envoyer des lettres recommandées à Vine pour les obliger à faire respecter les droits des diffuseurs », a précisé, sur l'Equipe.fr, la Ligue de Football Professionnel. Seul problème, Vine appartient à Twitter, et les clubs communiquent beaucoup via ces deux médias, y compris en diffusant de courtes vidéos. Entre le beurre et l’argent du beurre, les choses se compliquent sur internet, où il y a encore quelques années, la Premier League réclamait, sans succès, de l’argent pour que l’on puisse utiliser les classements et le calendrier du championnat d’Angleterre.

Share