La France, terre d’accueil ? Pas pour le PSG et Monaco

La France, terre d’accueil ? Pas pour le PSG et Monaco

Photo Icon Sport

Alors que le football français atteint tout de même un niveau particulièrement bas en ce qui concerne ses résultats européens, deux clubs de son championnat ont été repris par des investisseurs très ambitieux. Il s’agit bien évidemment du PSG et de Monaco, qui ont chacun fait exploser leur tirelire ces derniers étés, même si l’ASM s’est un peu calmé. Néanmoins, alors que le spectacle du match entre les deux clubs ce dimanche au Parc des Princes demeure une belle publicité pour le football français, Vadim Vasilyev a confié dans le JDD que rien n’était fait pour faciliter la vie des investisseurs qui mettent de l’argent en France. 

« Avec Nasser, on a des points communs : on vient de l’extérieur, via des propriétaires ayant beaucoup investi dans le football français. Il a beaucoup de qualités, mais juste un petit défaut : il participe à cette fronde (contre le statut fiscal avantageux de Monaco). En France, on dit souvent qu’il faut bien accueillir les investisseurs. Ce n’est pas vraiment ce que j’ai ressenti. Et cela a aussi surpris M. Rybolovlev. Il a pris le club dernier de Ligue 2 et a toujours pensé que ce qu’il faisait était positif pour le football français. Le conflit est survenu alors qu’il avait déjà beaucoup investi, et personne ne l’avait prévenu que cela pouvait se produire. Les dirigeants du foot français ont fait des erreurs. Nous aussi. Notamment en recrutant essentiellement des joueurs étrangers. Nous avons corrigé cela avec une politique citoyenne : si on a le choix, on opte désormais pour un joueur français. Aujourd’hui, je m’entends bien avec presque tous les présidents de Ligue 1 », a souligné le dirigeant monégasque, qui a en effet fait radicalement évoluer son recrutement cet été. 

Share