L1 : Hollande a-t-il sauvé Canal+ au détriment des clubs français ?

L1 : Hollande a-t-il sauvé Canal+ au détriment des clubs français ?

Photo Icon Sport

Parti pour tout rafler en France en ce qui concerne les droits télés, bein SPORTS s’est brutalement calmé ces dernières années, concédant même les trois plus grosses affiches de chaque journée de Ligue 1 à son concurrent, Canal+.

Si le rapprochement entre les deux chaines a longtemps été évoqué, ce qui était logique étant donné la guerre très coûteuse qu’elles se livrent, l’intervention de François Hollande au moment de la négociation des derniers droits télés pourrait aussi avoir eu son importance. Dans le fameux livre écrit par les deux journalistes du Monde suiveurs du Président de la République, on y apprend que le chef de l’état aurait reçu les dirigeants de Canal+ juste avant l’appel d’offres, parvenant ensuite à en glisser deux mots au Qatar pour calmer le jeu sur la concurrence à propos du foot.

« Tout commence au printemps 2014. BeIN Sports, la chaîne qatarienne, s'apprête à rafler l'intégralité des droits de la L1. Canal+ est en danger de mort. Or, Vincent Bolloré, dont l'amitié avec Nicolas Sarkozy est notoire, vient de faire main basse sur la chaîne cryptée, via Vivendi. En avril 2014, Hollande reçoit, en secret, Rodolphe Belmer et Bertrand Méheut, les patrons de Canal+, venus exposer leurs craintes. Le président va se démener. "On a sauvé Canal, nous confie alors Hollande. J'ai reçu discrètement Belmer et Méheut. J'ai appelé l'émir du Qatar et lui ai dit : "Vous allez venir en France en juin, on vous a défendus par rapport aux Saoudiens, on est à vos côtés, mais là, qu'allez-vous faire sur les Rafale ? Il y a aussi l'histoire du foot... Je souhaite qu'il y ait partage », racontent ainsi les deux journalistes. Visiblement, François Hollande a été écouté, puisque bein SPORTS n’a pas forcé dans la surenchère pour enfoncer la tête sous l’eau de Canal+ lors de cet appel d’offres, même si le football français en a peut-être été le grand perdant, puisque les chiffres auraient pu monter encore plus haut.

Share