L1 : À 10, le PSG de Neymar cartonne Toulouse !

L1 : À 10, le PSG de Neymar cartonne Toulouse !

Photo Icon Sport

Pour la première de Neymar au Parc des Princes, le PSG, réduit à 10 après l'expulsion de Verratti, a cartonné Toulouse (6-2) grâce à cinq buteurs différents, et un MVP nommé Neymar, auteur de deux réalisations et de deux passes décisives. Après trois journées, Paris prend la tête de la Ligue 1.

Malgré un premier quart de jeu de qualité, le club parisien se faisait surprendre par le TFC. Sur un centre d'Amian depuis le côté droit, Gradel, seul au second poteau, marquait de volée pour inscrire son premier but sous le maillot de Toulouse (0-1 à la 18e). Suite à cette ouverture du score du TFC, le PSG réagissait directement. Après avoir trouvé le poteau (26e), Neymar s'offrait un but pour sa première au Parc des Princes en reprenant un ballon relâché de Lafont (1-1 à la 31e). Paris enchaînait ensuite, et Rabiot, d'une frappe croisée aux 20 mètres suite à un une-deux avec Neymar, donnait l'avantage aux siens (2-1 à la 35e).

Après la pause, Cavani pensait mettre le PSG à l'abri d'entrée, mais son but était refusé pour un hors-jeu... inexistant (42e). Alors que le club francilien avait bien le match en main, Verratti prenait un carton rouge sévère (69e), qui aurait pu changer les choses... mais Cavani marquait son troisième but de la saison sur un penalty accordé pour une faute peu évidente sur Neymar (3-1 à la 75e). Le PSG pensait avoir match gagné, mais c'était sans compter sur Jullien, qui poussait Thiago Silva à la faute sur un corner (3-2 à la 78e). Sauf que le PSG clouait ensuite le suspense. Grâce à une splendide frappe enroulée de Pastore depuis l'extérieur de la surface (4-2 à la 82e), à un ciseau de Kurzawa sur un centre rasant de Neymar (5-2 à la 84e), et à un exploit individuel de Neymar (90+1e), le PSG remporte sa troisième victoire en trois matchs de L1 (6-2). Avec ce succès, Paris s'empare de la tête de la Ligue 1 avec neuf points, à égalité avec l'AS Monaco et l'ASSE, les seuls clubs qui arrivent encore à suivre le rythme déjà infernal du club parisien.

Share