L’OM champion d’automne, Michy beaucoup

L’OM champion d’automne, Michy beaucoup

Photo Icon Sport

L’OM a répondu présent face à Lille pour son dernier match de l’année, avec une victoire 2-1 et un titre de champion d’automne. Michy Batshuayi, qui a remplacé un Payet écarté par Bielsa, a inscrit le but décisif. 

Fatigués les Marseillais, après leur difficile fin de match à Monaco ? Sur les nerfs, après la mise à l’écart de Payet en raison d’une implication décevante à l’entrainement aux yeux de Marcelo Bielsa ? Les Olympiens ont apporté la meilleure réponse possible aux doutes ce dimanche face à Lille, pour leur dernier match de l’année, qui leur a permis d’aller chercher le titre de champion d’automne. 

D’entrée de jeu, l’OM se ruait à l’attaque, et se créait rapidement des premières grosses occasions. Batshuayi dans l’axe, et Dja Djédjé et Thauvin sur le côté droit, mettaient le feu. Gignac, sur un mauvais renvoi de  Kjaer plein axe, était tout proche d’en profiter, mais dévissait sa frappe (12e). Les situations dangereuses se multipliaient même si la défense nordiste tenait bon, avant de craquer bêtement sur l’un des 10 corners provençaux. Thauvin tentait sa chance au premier poteau, et Roux dévissait pour tromper son propre gardien (1-0, 32e). L’ouverture du score était on ne peut plus logique même si Mandanda s’était employé deux fois, sur une percée d’Origi (22e) puis un coup de tête croisé de Basa (36e). 

Après le repos, l’OM avait le tort de s’endormir quelque peu sur ses lauriers, Imbula et Lemina compliquant même leur jeu, et relançant le LOSC dans le match. C’était d’ailleurs sur un ballon perdu, par Gignac, que Lille partait en contre, avec un centre de Frey, un décalage de Sidibé et une frappe contrée de Gueye qui trompait Mandanda (1-1, 61e). Ce but avait l’avantage de réveiller les Olympiens, qui repartaient à l’attaque, et se remettaient vite devant. Sur un centre précis de Thauvin devant la surface, Batshuayi faisait sa spéciale, avec un contrôle orienté, et un tir en pivot qui se logeait dans la lucarne d’Enyeama (2-1, 69e). La fin de match était mieux maitrisée par l’OM, qui reculait légèrement mais n’était pas mis plus que cela en danger. Les trois points étaient dans la poche, et le titre de champion d’automne, avec désormais trois points d’avance sur le PSG, également.

Share