L’OM bat Bordeaux au finish et reste leader

L’OM bat Bordeaux au finish et reste leader

Photo Icon Sport

Longtemps en panne d’efficacité, les Marseillais ont attendu d’être menés par Bordeaux pour accélérer en fin de rencontre et s’imposer 3-1. L’OM reste leader avec un point d’avance sur le PSG. 

C’était objectif première place pour l’OM ce dimanche face à Bordeaux. Dans ce duel du haut du tableau entre deux équipes amoindries, les Olympiens ne perdaient néanmoins pas leurs bonnes habitudes, ni leurs mauvaises. Cela voulait dire un très bon début de match, avec un gros pressing et des occasions, mais aussi un cruel manque d’efficacité. Chacun y allait de son raté, ce qui faisait mal au final. Thauvin dévissait une reprise de volée de près sur un service parfait de Payet (21e), Gignac perdait son face à face devant Carrasso, après une nouvelle passe décisive de Payet (34e), tandis que Barrada manquait sa tête, alors qu’il se retrouvait seul devant le but sur un centre de Thauvin (36e). Côté bordelais, on savait aussi profiter des temps faibles de l’OM, à l’image de cette fin de première période où Khazri était trouvé dans le dos de la défense marseillaise, et obligeait Mandanda à une parade sur son tir en angle fermé (45e). 

Après le repos, l’OM remettait cela, avec une nette domination, et Carrasso s’employait rapidement devant Lemina (51e). Mais comme souvent, tant que l’efficacité n’est pas au rendez-vous, on s’expose. Et sur un contre fatal, Bordeaux passait devant. Sertic interceptait une passe de Mendy, permettant à Maurice-Belay d’effacer totalement Aloé et de servir Touré, seul dans l’axe et qui trompait facilement Mandanda (0-1, 55e). Solides derrière, les Girondins semblaient en mesure de faire le gros coup, mais c’était sans compter sur le réveil de l’OM. Sur un centre parfait de Payet, Lemine s’élevait ainsi plus haut que tout le monde pour smasher une tête au fond des filets (1-1, 60e). L’OM repartait de plus belle et Bordeaux souffrait sur la fin. Et sur un corner tiré au premier poteau, Gignac coupait la trajectoire pour placer une tête précise au second poteau, et mettre son équipe en tête (2-1, 85e). Libérés, les Olympiens se mettaient à l’abri dans une fin de rencontre folle, Batshuayi reprenant en force un ballon repoussé par Carrasso sur un tir puissant de Fanni (3-1, 89e). Le Vélodrome était en fusion et l’OM, qui pouvait craindre à un moment de voir le PSG lui passer devant, conservait donc sa première place au soir de cette 14e journée. 

Share