L'OM a trois points, Evian a les boules

L'OM a trois points, Evian a les boules

Photo Icon Sport

Au terme d’un match faible en intensité et marqué par des décisions arbitrales contestables, l’Olympique de Marseille a décroché sa onzième victoire consécutive à domicile en championnat, cette fois face à Evian Thonon Gaillard (1-0). L’occasion pour les Marseillais de reprendre leur deuxième place au détriment du PSG.

« Réagissez les gars »… La banderole des supporters en disait long sur les difficultés actuelles de l’OM. Et les Marseillais n’ont certainement pas rassuré leur public ce samedi face à Evian TG, eux qui auraient pu trébucher si Frank Schneider, l’arbitre de la partie, avait été plus inspiré. Et ce dès la première action du match lorsque Wass s’infiltrait dans la surface avant l’intervention litigieuse de Fanni. Signe que l’ETG était venu pour jouer, laissant même des espaces à l’OM qui aurait pu en profiter sur un excellent centre d’Alessandrini repris de la tête par Dja Djédjé à côté alors que le but était grand ouvert (10e). 

L’une des rares occasions franches des Marseillais en première période, pas beaucoup plus sereins derrière à l’image de l’erreur de Fanni dont profitait Ramirez, stoppé irrégulièrement par Morel… Mais là encore, rien. Enfin si, faute de l’attaquant haut-savoyard qui a pris le ballon de la main (25e). Pas grand-chose d’autre en première période, si ce n’est une superbe reprise de l’extérieur du pied de Payet à l’entrée de la surface, juste au-dessus (39e). Payet, l’un des rares Olympiens en vue ce samedi malgré une fin de première période plus animée pour l’OM.

C’est d’ailleurs le Réunionnais qui obtenait un penalty, logique mais au moins autant valable que les deux précédents non accordés à l’ETG, dès le retour des vestiaires. Penalty mal tiré par Gignac et pourtant suffisant pour tromper Leroy et inscrire son 14e but en championnat (1-0, 49e). De quoi mettre un coup sur la tête des Roses qui avaient bien débuté la seconde période. Du coup, le rythme du match baissait sensiblement, ce qui arrangeait bien les Marseillais un peu justes physiquement sur la fin. Car si la demi-volée de Romao au-dessus aurait pu mettre l’OM à l’abri (77e), le coup franc de Wass juste à côté des buts faisait passer un dernier frisson dans le Vélodrome (89e). L’OM prend donc trois points pas forcément mérités et reprend sa deuxième place à égalité de points avec le PSG et à une unité de Lyon.

Share