L’OL répond au PSG, et repasse en tête

L’OL répond au PSG, et repasse en tête

Photo Icon Sport

Le chassé-croisé continue en tête de la Ligue 1. Au lendemain du succès 6-1 du PSG face à Lille, Lyon s’est imposé 2-4 à Reims grâce à ses fusées offensives. 

Face à Lille alors qu’il avait l’occasion de prendre la première place, le PSG avait réalisé une entame de match tonitruante pour prendre la mesure de son adversaire et foncer vers la victoire. Lyon a fait le même genre d’entame face à Reims, histoire de marquer également les esprits. Sur le premier corner, Grenier envoyait une véritable frappe qui passait devant le but, et Tolisso avait le bon réflexe de mettre la tête pour marquer à bout portant (0-1, 2e). Tout roulait pour l’OL, qui doublait la mise sur un contre express dans la foulée, avec un centre précis de Njié et une reprise impeccable de Lacazette, qui battait ainsi le record de buts d’un joueur lyonnais sur une saison, avec 26 réalisations (0-2, 6e). Reims ne baissait pas les bras, et réduisait le score tout aussi rapidement, avec une reprise de Peuget déviée par Gonalons, et qui prenait Lopes à contre-pied (1-2, 13e). Mais l’OL était décidément sur son petit nuage, puisque sur une combinaison parfaite, Bédimo centrait sur Njié, dont la reprise en bout de course de l’extérieur finissait dans la lucarne opposée d’Agassa (1-3, 20e). Les deux équipes avaient encore des occasions dans cette folle première période, Diego manquant le cadre après une sortie peu inspirée de Lopes (30e), tandis que Fékir ne parvenait pas à conclure devant Agassa un époustouflant slalom dans la surface (32e). 

Après le repos toutefois, la donne changeait. Reims serrait les lignes et pressait plus haut, confisquant le ballon et trouvant deux fois les montants, après deux têtes de Devaux sur corner (58e) et surtout sur un centre au second poteau de Diego (65e). L’OL gérait cette avance sans vraiment maitriser les débats, mais passait tout de même près du 1-4 sur une double occasion de Njié et Ferri repoussée par Agassa (78e). La fin de match était débridée, et Tacalfred, d’un but son contre son camp, lobait son gardien (1-4, 90e). Toutefois, d’un coup de tête sur corner, Charbonnier réduisait une dernière fois l’écart (2-4, 92e). Deux derniers buts anecdotiques, pour ce qui demeure une victoire probante de l’OL, repassé en tête de la Ligue 1 en attendant le match du PSG face à Metz ce mardi soir.  

Share