L'OL prend trois points, c'est Lens qui régale !

L'OL prend trois points, c'est Lens qui régale !

Photo Icon Sport

Principalement grâce à la maladresse de son adversaire, l’Olympique Lyonnais n’a pas eu à forcer son talent pour s’imposer face à Lens ce samedi (2-0). L’occasion pour les coéquipiers d’Alexandre Lacazette, auteur de son 20e but en Ligue 1 cette saison, de mettre provisoirement l’OM à quatre points.

Le résultat ne le montre pas, mais l’Olympique Lyonnais s’en sort bien ce samedi. Car en dépit de leur succès, les Gones ont concédé de nombreuses occasions qui auraient pu coûter cher si les attaquants lensois avaient été plus adroits. Et ces derniers ne pourront pas accuser la pelouse, il est vrai à l’extrême limite du praticable, pour expliquer leur maladresse. En effet, les Sang et Or passaient tout près de l’ouverture du score dès la 4e minute de jeu sur un ballon dans le dos de la défense lyonnaise, le gros point faible de l’OL ce samedi, que Coulibaly envoyait en six mètres à force d’hésiter entre la frappe et l’offrande à un coéquipier. Pendant ce temps-là, malgré le très bon début de match de Lens, Lyon entrait doucement dans la partie et envoyait quelques avertissements par l’intermédiaire de Fekir (8e), le meilleur Lyonnais, puis Tolisso d’une bonne frappe lointaine (17e).

Mais c’est sur un coup du sort que l’OL finissait par marquer grâce à un but contre son camp de Gbamin suite à un centre contré de Fekir (1-0, 22e). Et comme lors de leur précédente confrontation en Coupe de France, les Gones prenaient très vite le large avec le but du break de l’inévitable Lacazette sur un penalty logiquement accordé après une main de Sylla (2-0, 26e). De quoi mettre un petit coup sur la tête des Lensois, d’où la baisse de rythme en fin de première période. Fekir, encore lui, passait pourtant près du troisième but de l’OL sur une belle frappe du droit en contre-attaque, avant de Chavarria ne gâche une offrande de… Jallet juste avant la pause. 

Et c’est encore sur une boulette lyonnaise que Lens aurait pu réduire la marque peu après la mi-temps lorsque Lopes redonnait un ballon dangereux dans l’axe à El Jadeyaoui qui n’en profitait pas. On vous avait prévenus, c’est Lens qui régalait ce samedi… Idem quand Chavarria ratait son face à face avec Lopes (67e), ou quand l’Argentin était trop court pour profiter d’un centre mal repoussé par Dabo (76e), sans compter la frappe du jeune Madiani sauvée par Tolisso (79e). Côté lyonnais, quelques situations chaudes tout de même, elles aussi ratées, mais sans conséquence. L’OL enchaîne ainsi une sixième victoire et prend provisoirement quatre points d’avance sur l’OM deuxième.

Share