L’OL fait pleuvoir les buts sur Montpellier

L’OL fait pleuvoir les buts sur Montpellier

Photo Icon Sport

Un an après le terrible 5-1 encaissé à la Mosson, Lyon a pris une terrible revanche face à Montpellier en s’imposant sur le même score (5-1). Gourcuff a inscrit un doublé et l’OL remonte à la 4e place à une semaine de la réception de l’OM. Prometteur.

Revenir à hauteur de Saint-Etienne, à un point du podium, et confirmer son retour au premier plan, tel était le double objectif de Lyon, qui recevait Montpellier pour le deuxième de ses trois matchs consécutifs à Gerland. L’équipe héraultaise, bien regroupée et désireuse de jouer en contre, montrait d’entrée les dents, avec un départ seul au but de Barrios, qui s’emmenait mal le ballon et terminait par un tir du bout du pied assez loin du cadre (8e). Mais l’OL accélérait progressivement, présentant une belle fluidité dans le jeu avec un Gourcuff en jambes, ce qui changeait beaucoup de choses. La preuve, après un duel dans la surface, le ballon échouait sur l’ancien bordelais qui ne se posait aucune question et frappait victorieusement en force (1-0, 36e). Dans la foulée, l’OL appuyait et cela marchait avec une passe de Lacazette qui lançait Fékir vers le but, et le Franco-Algérien fixait Jourdren pour marquer d’une pichenette (2-0, 38e). 

Après le repos, Montpellier changeait radicalement de tactique et se jetait à l’abordage des cages lyonnaises. Et cela donnait directement… un but pour l’OL. Lancé à droite, probablement en position de hors-jeu, Jallet centrait en retrait pour Gourcuff, dont la reprise impeccable de l’intérieur du pied trompait Jourdren (3-0, 47e). Toutefois, la réduction du score sur un coup-franc parfaitement enroulé de Tiéné (3-1, 54e) semait le doute. Le MHSC y croyait et plusieurs ballons chauds trainaient dans la surface de Lopes, sans que cela ne termine au fond. A l’approche de la fin de match, le jeu était décousu, et sur un contre à 100 à l’heure, N’Jié trouvait Lacazette, qui terminait le travail devant Jourdren (4-1, 82e). Lyon était soulagé, et Malbranque, tout juste entré, faisait parler sa fraîcheur avec un une-deux plein axe avec Lacazette pour conclure d’un tir du gauche en force (5-1, 88e). Presque un an jour pour après le retentissant 5-1 encaissé à La Mosson, l’OL prenait une splendide revanche, même si l’information principale restera la remontée de la formation d’Hubert Fournier à la quatrième place, une semaine avant de recevoir l’OM. 

Share