L’incroyable KO mis par Caen à l’OM

L’incroyable KO mis par Caen à l’OM

Photo Icon Sport

Intenables offensivement, les Caennais ont réussi à surmonter deux buts de retard en seconde période pour s’imposer 2-3 au Vélodrome. Malherbe est en feu en 2015, tandis que l’OM lâche totalement prise, même dans son antre.

Entre deux équipes qui n’ont pas pour habitude de ferme le jeu, le spectacle a été au rendez-vous entre Marseille et Caen. Et cela débutait dès la première minute, lorsque Batshuayi passait devant Yahia et tombait, accroché, pour bénéficier d’un pénalty. Le Belge le tentait, mais Vercoutre, en forme depuis quelques semaines dans cet exercice, s’interposait (2e). Il était dit que le scenario de ce match serait fou, et Caen y participait activement. Malherbe mettait le feu, à l’image de Bazile qui chauffait les gans de Mandanda d’une lourde frappe (16e), avant que le gardien olympien ne soit sauvé sur sa ligne par Morel sur la reprise d’Imorou. L’OM se faisait écarteler à chaque contre caennais, à l’image de cette action ponctuée par une frappe pleine barre de Sala (24e) ou de ce nouvel arrêt de Mandanda devant un Bazile bouillant (27e), mais qui sortait sur blessure dans la foulée. Et c’était presque une surprise de voir l’OM ouvrir le score, même si ce n’en était pas une de voir André Ayew inscrire son nom au tableau d’affichage. Très actif et précis, le Ghanéen était le premier à réagir après une frappe de Payet repoussée par Vercoutre, pour mettre le ballon au fond en taclant (1-0, 45e). 

Après la mi-temps, Caen continuait de vendanger, à l’image de cette reprise à bout portant de Sala, sauvée sur sa ligne par Mendy, pas malheureux (56e). Et comme en première période, l’OM n’avait pas besoin de grand-chose pour marquer. Nouvel entrant, Gignac poussait à son tour la balle au fond après un tir de Mendy encore une fois repoussé par Vercoutre (2-0, 63e). On pensait l’OM à l’abri, mais c’était mal connaître la ténacité des Normands, et la fébrilité des Olympiens. Coup sur coup, Seube au premier poteau sur corner (2-1, 67e) et Sala d’un tir de pointu au bout d’un contre rondement mené (2-2, 70e) assommaient le Vélodrome. Encore une fois, Marseille avait perdu son avantage au score, la troisième fois de suite, et cela n’était pas tout. Sur un nouveau ballon perdu par Payet, le promu terminait par un décalage par Benezet, qui repiquait dans l’axe tranquillement pour littéralement allumer le pauvre Mandanda (2-3, 87e). Le Vélodrome se vidait pour éviter de voir la deuxième défaite de la saison à domicile de l’OM, qui continue de perdre des points à la pelle en 2015, et semble désormais complètement lâché dans la course au titre. 

Share