L’ASSE ne freine pas la fusée OM

L’ASSE ne freine pas la fusée OM

Photo Icon Sport

Partis très fort, les Marseillais ont tenu leur avance jusqu’au bout face à des Stéphanois accrocheurs (2-1). Un sixième succès consécutif qui propulse l’OM en tête avec deux points d’avance sur Bordeaux, quatre sur Lille et cinq sur le PSG. 

Face à Saint-Etienne, Marseille passait son premier grand test de la saison, avec une rencontre à domicile face à l’un des prétendants au podium. Le test était d’ores et déjà réussi pour un Vélodrome sous son meilleur jour, copieusement garni et qui donnait de la voix pour pousser le leader à regagner sa place. En face, les Verts étaient bien moins fringants, Galtier décidant de mettre au repos plusieurs titulaires, comme Tabanou, Clément, Lemoine ou Gradel. Le résultat ne se faisait pas attendre, avec une énorme pression marseillaise, et si l’ASSE parvenait à faire jeu égal pendant les premières minutes, cela pliait rapidement. Imbula, à l’origine et à la conclusion d’une longue remontée de balle, enroulait un tir précis des 20 mètres pour tromper un Ruffier masqué (1-0, 7e). L’OM ne s’arrêtait pas en si bon chemin, et le pressing se poursuivait avec un ballon récupéré par Ayew dans les pieds de Clerc. Le Ghanéen centrait en retrait pour un Payet intenable, qui plaçait un tir victorieux à ras de terre (2-0, 28e). L’ASSE avait cette fois perdu le fil, et les Olympiens appuyaient toujours leur pressing, empêchant tout retour des Verts avant la pause. 

On semblait alors se diriger vers un match à sens unique, mais l’entrée de Lemoine à la place d’Erding, blessé, bouleversait la donne et rééquilibrait les débats. Sainté parvenait même à réduire le score à la surprise générale. Sur un centre au second poteau signé Saint-Maximin, le ballon semblait presque perdu, mais Brison surgissait pour asséner un tir terrible du gauche qui faisait mouche (2-1, 53e). Dès lors, l’OM semblait accuser le coup physiquement, et le jeu se serrait plus. Toutefois, les Olympiens montraient aussi leur talent pour conserver un score, empêchant des Stéphanois offensifs de se procurer la moindre occasion jusqu’au coup de sifflet final, puisque c’était même Gignac, très bien servi par Barrada, qui butait sur Ruffier (83e). Voilà donc l’OM avec une sixième victoire, de suite s’il vous plait, en poche, et une première place qui ne souffre pour le moment d’aucune contestation. 

Share