L’ASSE freine encore le PSG, et c’est un miracle

L’ASSE freine encore le PSG, et c’est un miracle

Photo Icon Sport

Le PSG se dirigeait vers un succès logique sur Saint-Etienne, jusqu’à un but venu de nulle part signé Béric à la 93e minute (1-1). Le nul empêche Paris, pour la première fois en quatre ans, d’enchainer avec une victoire après une défaite, celle à Monaco avant la trêve.

Secoué à Monaco avant la trêve, le PSG se devait de repartir de l’avant face à Saint-Etienne ce vendredi, surtout avant de débuter la Ligue des Champions contre Arsenal mardi. Cela débutait pourtant timidement, sans Di Maria, Cavani et Thiago Silva, et face à des Verts très défensifs, dans leur attitude comme leur composition de départ. Il fallait pourtant un bel arrêt réflexe de Trapp sur une reprise de Saivet de près, après un centre de Roux (27e). Mais Ruffier ne chômait pas, en sortant la parade qu’il fallait devant Ben Arfa (32e).

A la pause, un Jesé diminué et un Kurzawa blessé laissaient leur place, et cela poussait un peu plus pour Paris. Matuidi, qui s’était vu refuser un pénalty sifflable pour une faute de Malcuit en première période, en bénéficiait d’un généreux pour une poussette du latéral stéphanois, effectuée toutefois en dehors de la surface. Lucas ne se posait pas la question et transformait ce pénalty (1-0, 67e). La réaction stéphanoise était inexistante, ou presque, puisque les entrées de Béric et Hamouma mettaient quand même un peu de monde devant. Et au bout des arrêts de jeu, sur un centre lointain de Malcuit, Béric parvenait à réaliser un enchainement insoupçonné avec un contrôle de la poitrine et une reprise piquée qui trompait Trapp (1-1, 93e). Un nul arraché que personne n’avait vu venir, puisque même les Stéphanois semblaient résignés. En attendant, ce sont eux qui repartent du Parc des Princes avec le sourire, tandis que Paris remporte un point en deux matchs, et ne sera pas sur le podium au soir de cette 4e journée.

Share