L'ASSE et Lens réchauffent le Chaudron

L'ASSE et Lens réchauffent le Chaudron

Photo Icon Sport

Gros match dans le Chaudron malgré un froid polaire, où Saint-Etienne et Lens se sont séparés sur le score de 3-3. Les Verts pensaient avoir fait le plus dur, mais avancent toujours aussi peu avec deux points en quatre matchs. 

Après une 23e journée bien triste en buts et en spectacle, Saint-Etienne et Lens ont offert aux 30.000 courageux spectateurs du Chaudron une splendide opposition. D’entrée de jeu, cela partait dans tous les sens, même si le réalisme n’était pas là. Pas encore. Valdivia, seul au point de pénalty sur un centre en retrait, manquait le cadre alors que Ruffier était battu (14e). La réponse stéphanoise était terrible puisque Nguemo, qui s’est entrainé plusieurs mois avec Lens sans se voir offrir de contrat, répondait de la plus belle des manière avec une frappe rectiligne sous la barre de Riou, des 20 mètres et du gauche (1-0, 18e). Très sollicité, Riou voyait avec soulagement Mollo tirer de peu au-dessus (23e) avant de s’interposer devant une belle volée de Van Wolfswinkel (34e). Entre temps, Ruffier avait été sauvé sur sa ligne par Lemoine sur une tête de Kantari (30e). 

L’ASSE conservait la maitrise du match après la pause, et creusait même logiquement l’écart. Sur un petit cafouillage défensif, Erding fixait Riou pour remettre sur Lemoine, qui servait lui-même sur un plateau Mollo, pour le but du break (2-0, 57e). Lens n’abandonnait pas pour autant, à l’image du nouvel entrant Touzghar qui marquait à la surprise générale d’un tir fusant à ras de terre des 25 mètres (2-1, 60e). Le Franco-Tunisien enchainait en égalisant sur un pénalty toujours discutable, avec un ballon tombé sur le coude de Théophile-Catherine lors d’un duel dans la surface (2-2, 69e). Si l’ASSE repartait à l’attaque, le contre lensois était terrible. Sur un centre en retrait de Cavaré, Chavarria, également entré peu avant, marquait d’un tir croisé comme à la parade (2-3, 77e). Les Stéphanois trouvaient tout de même les ressources pour égaliser, d’un superbe tir enroulé du gauche d’Erding (3-3, 83e). La fin de match était forcément échevelée, mais plus aucun but n’était marqué, laissant ce score nul de gala qui ne fait pas les affaires de Saint-Etienne, et beaucoup plus celles de Lens. 

Share