Guingamp n’avait plus de jus

Guingamp n’avait plus de jus

Photo Icon Sport

Sur un terrain très lourd et entre deux confrontations face à Kiev, Guingamp s’est incliné à domicile face à Montpellier (0-2). La belle série s’arrête pour l’En Avant, tandis que les Héraultais talonnent les candidats à l’Europe. 

Guingamp, qui restait sur six victoires en sept matchs, voyait tout de même venir d’un mauvais œil cette confrontation face à Montpellier. Sur la pelouse très lourde de Roudourou, coincé entre deux matchs face au Dynamo Kiev, l’En Avant allait tenter de maintenir la dynamique tout en faisant tourner son effectif. Cela débutait très mal puisque les Bretons, les jambes un peu lourdes, laissaient Sanson armer une frappe croisée des 20 mètres, qui trompait Lössl (2e). Sur une pelouse spongieuse, l’engagement était total et les deux équipes portées vers l’avant. Lössl s’interposait encore sur un tir de Bérigaud (15e) et une frappe puissante de Sanson (31e), tandis que Jourdren voyait plusieurs ballons chauds passer devant sa cage, comme ce pointu de Levêque à ras de sa lucarne droite (23e). 

Après le repos, le moral guingampais en prenait un coup avec le deuxième but de Montpellier. Sur un contre, Mounier servait Bérigaud, qui après un dribble ponctué d’un contre favorable, glissait le ballon dans le but (0-2, 55e). L’En Avant n’y était plus, et Camara manquait le 0-3 devant Lössl (58e), avant que J. Marveaux ne manque de peu de marquer un but exceptionnel, d’une talonnade aérienne qui passait juste au-dessus de la barre (64e). Guingamp tentait bien de pousser en fin de match, mais en dehors d’une frappe peu au-dessus de Beauvue (73e), le cœur n’y était plus et il fallait même un pénalty tiré sur la barre par Dabo en toute fin de match pour que le score reste inchangé (91e). 

Share