Gignac réanime l’OM à Metz

Gignac réanime l’OM à Metz

Photo Icon Sport

Grâce à un doublé de son avant-centre, l’OM s’est logiquement imposée à Metz, confirmant sa bonne santé face aux équipes du bas de tableau (0-2). Si les Lorrains sont quasiment condamnés, les Olympiens passent provisoirement 4e, entre Monaco et Saint-Etienne.  

C’était presque déjà le cas lors des sorties précédentes, mais l’OM jouait cette fois-ci sa dernière carte dans la course au podium, Monaco comme Saint-Etienne n’étant pas désireux d’attendre leur rival pour aller chercher un billet vers la grande Europe. Face à une équipe de Metz en net regain de forme mais battue mardi soir au Parc et quasiment condamnée à Ligue 2, les Olympiens se passaient, volontairement ou non, de Morel, Dja Djédjé et Thauvin. Le début de match était vivant, avec une première occasion pour Metz, mais Mandanda repoussait des poings la frappe en force de Lejeune (1e). Progressivement, l’OM avait néanmoins la maitrise du jeu, Mfa se servant lui aussi des poings pour repousser une frappe appuyée d’Imbula (25e). Le déclic venait d’une situation presque inespérée. Sur un corner, Mfa captait le ballon en l’air mais retombait sur un  de ses défenseurs, ce qui permettait à Gignac, en pivot, de frapper et de marquer à ras du poteau sur ce ballon qui trainait (0-1, 38e). Ce 100e but d’APG en Ligue 1 faisait un bien fou au moral des Olympiens à la pause. 

La preuve, l’OM passait tout près du 0-2, sur un centre impeccable de Gignac pour Ayew, dont la reprise du bout du pied semblait tromper Mfa, mais le gardien lorrain sortait une parade réflexe du pied (52e). Ce n’était que partie remise, surtout que Gignac était intenable. Parfaitement lancé en profondeur par Payet, le buteur olympien s’offrait un doublé d’une pichenette pleine de sang-froid, profitant d’une défense messine très mal alignée (0-2, 62e). Metz réagissait bien, mais Mandanda était vigilant sur plusieurs ballons chauds, tandis que l’OM procédait par contres. Les Lorrains terminaient à bout de forces, incapables de redresser la tête, laissant ainsi logiquement les trois points à l’OM. Les Marseillais ont encore du chemin à faire, mais ils sont au moins dans le bon sens à un peu plus d’une semaine de la réception de Monaco. 

Share