Evian n’était pas loin, mais le PSG a de la bouteille

Evian n’était pas loin, mais le PSG a de la bouteille

Photo Icon Sport

Un PSG encore branché sur courant alternatif a néanmoins réussi à s’imposer devant Evian (4-2). Paris, qui s'est fait peur pendant plus d'une heure, revient à quatre points du leader lyonnais. 

Pour sa première au Parc des Princes en 2015, le PSG se devait d’enregistrer une victoire, ne serait-ce que pour ne pas se laisser décrocher par Lyon, l’actuel leader. Sans Cavani et Lavezzi, sur le banc de touche, Paris débutait timidement, et Evian ne se gênait pas pour en profiter. Sur un ballon remisé dans l’axe, Barbosa prenait sa chance de demi-volée, avec un rebond qui trompait Sirigu (14e). Le Parc, pourtant sous le soleil, prenait un coup de froid, et les joueurs de Laurent Blanc peinaient à se mettre dans le rythme. Le joueur chaud, c’était Leroy, le gardien évianais multipliait des parades de plus en plus décisives face à David Luiz (27e), Ibrahimovic (28e), Lucas (29e) mais finissait par craquer sur une tête de David Luiz sur corner (30e). La solution venait donc sur coup de pied arrêté, puisque sur un coup-franc lointain repoussé, Verratti parvenait à frapper à ras de terre et marquer au cœur d’une forêt de jambes (2-1, 32e). 

Paris pensait bien avoir fait le plus difficile en inversant la situation, mais après le repos, le rythme baissait de nouveau, ce qui permettait à l’ETG de retrouver de l’allant. Et sur un coup-franc toujours bien enroulé de Wass, Van der Wiel s’y prenait très mal et marquait contre son camp de la tête, surprenant Sirigu (2-2, 64e). Encore une fois, Paris devait repartir à l’assaut, et si Ibrahimovic (67e) se heurtait à un Leroy décidément inspiré, la solution venait d’ailleurs. Sur une action bien construite, Lucas trouvait Pastore au point de pénalty, et l’Argentin reprenait parfaitement le ballon pour décroiser sa frappe (3-2, 74e). Cette fois-ci, les Hauts-Savoyards ne revenaient plus, et le PSG alourdissait même l’addition sur une offrande d’Ibrahimovic devant le but pour Cavani (4-2, 89e). 

Share