Encore un carton pour l’OM !

Encore un carton pour l’OM !

Photo Icon Sport

Dans un match où tout s’est joué en seconde période et notamment sur l’entrée en jeu de Batshuayi, l’OM a fini par faire exploser le RC Lens avec un succès (0-4). Les Olympiens sont à l’affut derrière le PSG et Lyon, tandis que les Nordistes plongent plus que jamais vers la L2.
 
Dans un Stade de France particulièrement garni et qui penchait plutôt en faveur de l’OM, la formation provençale n’avait pas le droit à l’erreur face à Lens pour revenir à une longueur de l’OL. Rapidement, comme ils en ont l’habitude, les Phocéens attaquaient fort et Gignac, d’un tir dévié (1e) puis d’une reprise à ras de la lucarne (3e), passait tout près d’ouvrir le score. Lens courbait l’échine, mais l’OM n’était pas serein derrière, permettant à Touzghar de placer une tête piquée qui passait de peu au-dessus (27e), puis de faire briller Mandanda d’une reprise du droit (39e). Avant la pause, Dja Djédjé manquait un face à face après une ouverture limpide de Payet (41e), mais le déclic offensif tardait à venir. 

Dès la pause, Batshuayi remplaçait Gignac et cela changeait tout. L’attaquant belge était à la finition dès sa première action, puisque sur un centre en retrait de Payet devant le but, il parvenait malgré un déséquilibre, à tromper Riou d’une sorte de reprise de la semelle à effet (0-1, 47e). L’essentiel était là pour l’OM qui allait ensuite totalement dérouler face à des Lensois qui piochaient. Riou repoussait une frappe puissante à ras de terre de Batshuayi (59e) mais voyait ensuite Romao marquer de près, après un coup-franc de Payet qui tapait le poteau (0-2, 67e). Devant son virage au Stade de France, l’OM était en feu et Ayew était récompensé de son nouveau match énorme en poussant au fond un centre à ras de terre de Mendy après un joli mouvement (0-3, 72e). Le dernier mot revenait bien sûr à Batshuayi, qui confirmait ses incroyables stats d’efficacité, avec un tir victorieux après un rush d’Ayew dans la surface seulement repoussé en dernier recours par Riou (0-4, 92e). L’OM s’offrait un nouveau score d’ampleur après son large succès à Toulouse, preuve que, malgré un calendrier pas évident, il faudra compter sur les champions d’automne jusqu’au bout dans cette lutte pour le titre. 

Share