Comme des grands, les jeunes du PSG font le boulot

Comme des grands, les jeunes du PSG font le boulot

Photo Icon Sport

Malgré un onze de départ largement remanié, le Paris Saint-Germain s'est imposé à Guingamp grâce à un doublé de Lucas (0-2). Un succès au goût amer pour les Parisiens, qui ont perdu Kevin Trapp sur blessure.

Et dire que Laurent Blanc ne voulait prendre aucun risque avec ses titulaires… Afin de préparer au mieux le quart de finale retour de la Ligue des Champions contre Manchester City mardi (20h45), l'entraîneur du PSG avait choisi d'aligner une équipe rajeunie. Résultat, après un début de match assez timide, ce sont les Guingampais qui se procuraient les principales situations. Mais le but de Briand, bien lancé par l'ancien Parisien Sankharé, était logiquement refusé pour un léger hors-jeu.

Trapp, le coup dur

Seulement voilà, la bonne période bretonne était stoppée net en raison d'un choc impressionnant entre Kevin Trapp, Layvin Kurzawa et Marcus Coco (18e) ! De quoi interrompre la partie pendant plusieurs minutes. Et pour cause, le latéral gauche avait le nez en sang (et peut-être fracturé) tandis que l'Allemand se plaignait d'une béquille au genou. D'ailleurs, le gardien parisien devait céder sa place à Sirigu à la pause, après une petite frayeur sur un centre de Martins Pereira manqué par Erding. Autant dire que la première période n'était pas passionnante…

Lucas de l'ombre à la lumière

C'est pourquoi les jeunes hommes de Laurent Blanc, qui a dû hausser le ton dans le vestiaire, revenaient avec de meilleures intentions en seconde période. Transparent lors du premier acte, Lucas décidait de devenir l'homme du match ! Tout d'abord grâce à un penalty, injustement accordé à Nkunku, mais transformé par le Brésilien (0-1, 56e). Puis à la suite d'un bon travail de Kurzawa dont le centre permettait à Lucas d'ajuster tranquillement Lössl (0-2, 71e). Un succès sans forcer pour Paris, qui peut regretter la blessure de Trapp, peut-être incertain pour mardi...

Share