Ce qui gêne Pierre Ménès dans la double peine contre l’OL

Ce qui gêne Pierre Ménès dans la double peine contre l’OL

Photo Icon Sport

Si l’OL peut regretter de ne pas s’être mis rapidement à l’abri après une première demi-heure totalement à sens unique et une demi-douzaine d’occasions très nettes, le véritable tournant de la rencontre aura été ce pénalty sifflé par M. Ennjimi pour une main de Lindsay Rose. Pas de doute possible, le défenseur lyonnais a bien laissé trainer son bras en voyant le tir de Nguemo prendre la direction du but, alors que Lopes n’était plus dans ses cages. Pénalty donc et aussi carton rouge, même si Umtiti était encore sur la ligne de but derrière son coéquipier. Toutefois, le règlement a été appliqué à la lettre, et Pierre Ménès reconnaît, en dépit de ce qu’il avait dit à chaud à la mi-temps, que la décision de l’arbitre était juste. Mais pour le consultant de Canal+, il y a tout de même un petit problème sur le début de l’action, avec une position de hors-jeu d’Erding, non sanctionnée puisque le Turc, malgré son positionnement plein axe et sa feinte pour laisser partir Gradel, n’a pas touché le ballon. Mais si, encore une fois, les arbitres ont pris la bonne décision par rapport au règlement, le hors-jeu passif, mais pas tant que ça, interpelle Pierre Ménès. 

« Et puis il y a eu ce point de bascule avec le penalty et l’expulsion de Rose, totalement justifiée contrairement à ce que j’ai eu la bêtise de dire sur le plateau du CFC car Umtiti est pris à contre-pied et le ballon semblait aller dans le but. Ce qui me gêne plus dans cette action, c’est que le hors-jeu passif d’Erding n’est pas si passif que ça puisqu’il doit s’effacer pour laisser passer le ballon », a confié Pierre Ménès, qui n’est pas le premier à regretter l’époque où un joueur était sanctionné si son équipe tirait un bénéfice de sa position de hors-jeu.   

Share