ASSE-OL, le derby des communiqués continue

ASSE-OL, le derby des communiqués continue

Photo Icon Sport

Pour le troisième communiqué de la journée, l’ASSE a tenu à répondre à l’OL concernant le fameux déplacement des supporters stéphanois à Gerland, dans le cadre du derby de dimanche soir. Dans cette « gueguerre » pas bien méchante, mais pas bien reluisante non plus, chaque club a avancé ses arguments, et critiqué l’attitude du voisin. Cette fois-ci, l’ASSE a expliqué que le retard dans ses réponses pour le contingent de places à renvoyer était logique compte tenu de plusieurs éléments. De son côté, l'OL avait accusé l'ASSE d'un manque de professionnalisme.

« L’AS Saint-Etienne regrette une nouvelle fois que l’Olympique Lyonnais ait choisi le terrain de la déstabilisation à l’heure d’aborder le derby (…) Dans une lettre datée du 3 novembre, Jean-Pierre Hugues, Directeur Général de la LFP, a  en effet justifié la décision de l’instance de réduire la capacité du secteur visiteurs par des difficultés d’organisation de déplacements. Or, dans son arrêté du 23 octobre dernier, le préfet du Rhône avait autorisé le déplacement des supporters stéphanois à condition que celui-ci soit collectif et correctement encadré. 
Les pouvoirs publics ont donc pris une décision beaucoup moins contraignante que celle de la LFP sans mesure limitant l’accès au stade de Gerland.
La LFP et Jean-Michel Aulas, Président de l’OL, ont en outre demandé la restitution des 600 places que l’ASSE avait commandées dès le 19 octobre et payées avec l’objectif d’organiser le déplacement de ses supporters dans les meilleures conditions de sécurité conformément aux dispositions de l’arrêté préfectoral.
L’ASSE a interrogé la LFP sur une éventuelle obligation de restitution des 600 places réservées et payées mais son courrier est resté sans réponse.
Avant de saisir le CNOSF, le club  a réuni ses groupes de supporters à plusieurs reprises et envisagé toutes les solutions pour que ce derby puisse se dérouler en leur présence. 
Soucieuse de préserver les intérêts de ses supporters et de la compétition, l’ASSE a agi avec professionnalisme mais dans la discrétion alors qu’elle organisait un match d’UEFA Europa League particulièrement important », a expliqué le club du Forez, qui ne compte visiblement pas lâcher les 600 places déjà payées, que les supporters se déplacent ou non pour cette rencontre. 

Share