ASSE-Nice : Le combat contre le beau jeu résume Paganelli

ASSE-Nice : Le combat contre le beau jeu résume Paganelli

Photo Icon Sport

Surpris à Caen avec une défaite 1-0 juste avant la trêve internationale, l’OGC Nice ne veut pas donner raison à ceux qui pensent que le début de saison canon n’est qu’un feu de paille.

Et pourtant, c’est un nouveau déplacement qui se profile, et celui-ci s’annonce encore plus périlleux sur le papier puisqu’il enverra les hommes de Lucien Favre à Geoffroy-Guichard, pour y défier des Stéphanois qui veulent recoller aux places européennes. Une vraie opposition de style résumée par Laurent Paganelli, ancien joueur des Verts mais véritable admirateur du jeu prôné par le Gym.

« Je suis emballé par cette équipe de Nice. L’entraîneur est exceptionnel et le club garde une dynamique avec son projet de jeu et l’état d’esprit qu’il insuffle. L’équipe représente le club. Pour moi, c’est la plus belle équipe du championnat. Je ne la découvre pas. Je la suis depuis des années et elle reste dans sa logique. Malgré les départs de l’année dernière, l’équipe s’est améliorée. Dante est un Monsieur, Younès Belhanda est capable de tout faire, il est très bon et sait se fondre dans le collectif. Et Mario Balotelli est la finalité de ce collectif », a confié l’homme de terrain de Canal+ dans les colonnes de Nice-Matin. En face, c’est clairement une autre façon de voir les choses, mais tout aussi respectable aux yeux de « Paga ».

« Je suis très ami avec Christophe Galtier et je l’adore. Les Verts sont toujours dans le combat, avec de bonnes et de moins bonnes périodes. Ils sont souvent difficiles à jouer. Ils ont des capacités différentes que celles de Nice mais sont aussi très efficaces. Galtier fait une gestion de la saison. Parfois il privilégie la Coupe d’Europe, parfois le championnat, mais son équipe finit toujours dans les 5 ou 6 premiers. C’est solide et régulier. Avec Sainté, Nice aura une vraie opposition. Le joueur important dans cette équipe, c’est Perrin. Si Ruffier est bon dans les buts et que Perrin fait avancer son bloc, les Monnet-Paquet et Tannane peuvent prendre le relais pour bien jouer au ballon et bien embêter les Niçois », a expliqué Laurent Paganelli, persuadé que cette rencontre de dimanche soir peut faire des étincelles avec cette opposition de style assez marquée.

 

 

http://www.nicematin.com/

Share