A l’indice UEFA, Thiriez voit la France sur le podium

A l’indice UEFA, Thiriez voit la France sur le podium

Photo Icon Sport

Malgré la nouvelle vague de départs qu’a subie la Ligue 1 cet été, Frédéric Thiriez ne s’inquiète pas pour le niveau du championnat de France. Le président de la LFP est même très optimiste.

Pour Frédéric Thiriez, les nouveaux départs des talents de notre championnat, comme Payet, Imbula, Thauvin Kondogbia ou Jordan Ayew pour ne citer qu’eux, ne représentent pas forcément une mauvaise nouvelle pour la Ligue 1. Toujours aussi optimiste, le patron de la LFP y voit même un signal positif parmi d’autres.

« On l'a vu cet été avec les ventes records de nos joueurs, le football français s'exporte extrêmement bien. Il faut y voir un très bon signal sur la vitalité de notre sport. Quand la France exporte dans le domaine technologique ou aéronautique, on dit "bravo". Quand le football s'exporte à l'étranger on a l'air d'être triste, je dis non. En plus il y a eu de très belles arrivées, a argumenté le dirigeant dans La Provence. Ensuite il y a deux autres domaines dans lesquels nous étions en retard, c'était les droits TV et les stades. La saison prochaine nous allons passer à 800 millions d'euros pour les droits, et avec l'organisation de l'Euro 2016, nos stades sont au niveau de nos ambitions. » Prochaine étape, une progression fulgurante à l’indice UEFA !

« Quand nous aurons rattrapé définitivement ce retard, on va se concentrer sur l'indice UEFA, a annoncé Thiriez. Il n'est pas normal que la France soit 6e à l'indice UEFA (5e depuis cette semaine, ndlr). La France peut vraiment faire mieux. Je n'hésite pas à dire que la place légitime du football français est sur le podium avec une troisième place. L'Angleterre est très loin, l'Espagne aussi, mais nous n'avons rien à envier à l'Allemagne ou l'Italie, nous devons être devant eux. » Le football français a donc de beaux jours devant lui.

Share