A Gerland, la fête de l’OL vire au cauchemar !

A Gerland, la fête de l’OL vire au cauchemar !

Photo Icon Sport

Pour son dernier match de championnat à Gerland, l’Olympique Lyonnais s’est incliné contre Angers ce samedi (0-2). La mauvaise série se poursuit pour les Gones qui n'ont gagné aucun de leur cinq derniers matchs toutes compétitions confondues.

Angers est venu jouer les trouble-fêtes ! Alors que l’Olympique Lyonnais avait vu les choses en grand pour son dernier match de championnat à Gerland, en invitant ses anciennes gloires à fouler la pelouse avant le coup d’envoi, les hommes d’Hubert Fournier ont plombé l’ambiance. 

La faute à une équipe du SCO toujours aussi solide et sur la lancée de son match nul face au PSG (0-0). Car en dépit d’une première frayeur sur une tête de Lacazette sortie par Butelle (5e), les Angevins, peu inquiétés, ne tardaient pas à punir l’OL sur coup de pied arrêté bien sûr, et grâce à une tête de Ndoye (0-1, 18e). De quoi sanctionner un manque d’initiative de la part des Gones malgré une belle ambiance pour l’occasion. Mais c’est bien Angers qui terminait mieux la première période, passant tout près de doubler la mise sur une nouvelle tête de Ndoye (39e) avant que Lopes ne dévie une frappe de Sunu (40e). 

La barre pour Valbuena !

Sifflets mérités à la mi-temps pour les Lyonnais, beaucoup plus pressants au retour des vestiaires ! Mais la frappe de Valbuena était repoussée par la barre (55e), tandis que Lacazette ne profitait pas d’une boulette de la défense adverse (63e) avant de voir son but logiquement refusé pour un hors-jeu (69e). Et même si Valbuena aurait pu obtenir un penalty litigieux (72e), l’OL était de nouveau puni, et encore une fois sur une tête de l’inévitable Ndoye sur corner (0-2, 81e). La messe était dite pour l’OL, qui n’a probablement pas le cœur à la fête et qui reste provisoirement au pied du podium de Ligue 1.

Share