« Benzema a été trainé dans la boue de façon ignoble » dénonce son avocat

« Benzema a été trainé dans la boue de façon ignoble » dénonce son avocat

Photo Icon Sport

Après la levée du contrôle judiciaire, Karim Benzema peut en théorie récupérer sa place en équipe de France et se retrouver dans le même lieu que Mathieu Valbuena. Une bonne nouvelle bien évidemment pour les avocats de l’attaquant du Real Madrid, qui ont fait quelques effets de manche ce vendredi pour donner leur version des faits dans cette affaire.

« Ecoutez c’est une suite logique, c’est surtout la fin d’une pantalonnade dans laquelle la justice a quand même été d’une cohérence assez surprenante. C’est une étape du dossier, mais que les choses soient claires ce n’est pas une fin pour nous : pour nous il y a un seul objectif, c’est de montrer que Karim Benzema est innocent des faits qu’on lui reproche. Surtout que l’on blanchisse Karim Benzema de ces accusations honteuses qui sont portées sur lui. Ça fait quand même des mois qu’on le traite de voyou, qu’on le traite de menteur, qu’on le traine dans la boue de façon absolument ignoble… Revoyez ces Unes de journaux, revoyez toutes ces violations répétées du secret de l’Instruction, alors qu’il n’y a rien dans ce dossier qui justifie cela, et qu’encore une fois Karim Benzema est innocent des faits dont on l’accuse. Evidemment, l’objectif c’est le non-lieu, évidemment. Et qu’on rende son honneur à Karim Benzema qui a été sali dans cette affaire de façon ignoble », a expliqué Maitre Alain Jakubowicz, qui ne voit pas pourquoi son client ne serait pas sélectionnable en raison de sa mise en examen, ce qui n’empêche par exemple pas de nombreux hommes politiques ou d’affaires de continuer leur carrière.

« A ce jour il reste mis en examen, effectivement, et notre objectif est de faire lever cette mise en examen et de le blanchir. Ceci étant, si vous me posez la question de savoir si cela est incompatible avec une sélection en Equipe de France, je me permettrais de vous renvoyer aux innombrables précédents en la matière qui existent. Existerait-il une jurisprudence spécifique pour Monsieur Karim Benzema ? J’attends qu’on me l’explique et qu’on me le dise, et à ce moment-là il faudra s’en expliquer », a expliqué l’avocat de Benzema sur RTL, avant de se réjouir de voir que la FFF avait eu accès au dossier en se portant partie civile.

Share