Platini ne regrette pas d'avoir voté pour le Qatar

Platini ne regrette pas d'avoir voté pour le Qatar

Photo Icon Sport

Michel Platini a été régulièrement l’objet de critiques, notamment venues d’Angleterre, le patron français de l’UEFA n’ayant jamais caché qu’il avait apporté son vote au Qatar pour l'organisation du Mondial 2022. Et ce dimanche, dans le Bild, Platini a répété que le choix du Qatar était le bon, s’étonnant qu’on puisse refuser à certains pays d’accueillir la Coupe du monde de football. L'ancien joueur a également répondu à ceux qui estimaient que la présence de son fils au sein d’une puissante société qatarie était problématique.

« Ce n’est pas une erreur d’avoir voté pour le Qatar. Personne ne m’a demandé de voter pour eux. Nous savions qu’il faisait 50 degrés en été au Qatar. C’est pourquoi nous poussons pour une compétition en hiver. La question est : pouvons-nous être si arrogants en Europe pour dire que la coupe du monde doit se tenir qu’en été pour satisfaire nos calendriers ? Cela voudrait dire qu’un pays comme le Qatar en raison de ses conditions météo n’aurait aucune chance d’accueillir la Coupe du monde. Ce ne serait pas juste ! », a rappelé Michel Platini, que la presse anglaise avait tenté de mêler à différentes accusations sur une éventuelle corruption lors du vote. Le patron de l’UEFA, qui a récemment annoncé qu’il ne sera pas candidat à la présidence de la FIFA, a répondu également à une question sur la présence de son fils comme avocat du groupe Burdda, équipementier, laquelle pourrait lui poser des problèmes : « Mon fils a été approché pour travailler pour les Qatariens non pas parce qu'il est mon fils, mais parce qu'il est un bon avocat. Quel père serais-je si j'interdisais le travail à mon fils parce que je vais être critiqué ? »

Share