Officiel : Marc Wilmots refuse de diriger l'Algérie

Officiel : Marc Wilmots refuse de diriger l'Algérie

Photo Icon Sport

Alors que BeInSports affirmait en fin de semaine que la Fédération algérienne de football avait trouvé un accord avec Marc Wilmots afin que ce dernier devienne le sélectionneur national des Fennecs, l'ancien coach de la Belgique a mis un terme aux rumeurs et annoncé qu'il refusait l'offre algérienne.

Remercié après l'Euro 2016, Marc Wilmots ne succèdera donc pas à Milovan Rajevac, lequel a jeté l'éponge il y a dix jours, au poste d'entraîneur de l'Algérie. En effet, si le technicien belge a bien rencontré les dirigeants algériens ce week-end à Paris, il a refusé leur proposition. Mais Wilmots s'est défendu d'avoir rejeté cette offre pour des motifs financiers comme certains le laissaient entendre. « J'en ai assez de constater qu'on me résume sans cesse à un homme qui ne pense qu'à l'argent, a fait remarquer, sur la RTBF, l’ancien coach des Diables Rouges, qui a précisé qu’il donnait sa priorité à un club histoire de travailler au quotidien, avant de préciser qu’il pourrait reprendre une équipe nationale, mais pas maintenant. Peut-être dans 2-3 ans ». 

Niant également avoir des contacts avec Wolfbsurg, Marc Wilmots reste dans l'attente d'une offre d'un club européen, et l'Algérie doit donc se pencher sur d'autres pistes. Ce mardi, la presse algérienne affirme que Mohamed Raouraoua, le patron de la FAF, négocie déjà avec un autre coach et qu'une décision pourrait intervenir d'ici 24 heures.

Share