Le « lamentable » Platini envisage toujours un clash UEFA-FIFA

Le « lamentable » Platini envisage toujours un clash UEFA-FIFA

Photo Icon Sport

Rien ne va plus entre la FIFA de Sepp Blatter et l'UEFA de Michel Platini, et les choses ne sont pas à la veille de se calmer, les deux dirigeants étant décidés à en découdre.

Au lendemain de l’élection du président de la FIFA, il y avait encore de l’électricité dans l’air du côté de Zurich. Réélu patron de l’instance mondiale du football jusqu’en 2019, Sepp Blatter a tenu à régler quelques comptes, notamment à destination de Michel Platini et des autorités nord-américaines, dont il pense qu’elles agissent par vengeance. « Michel Platini a demandé ma démission, c’est lamentable. Mais la haine est venue non pas seulement d'une personne, mais d'une organisation, l'UEFA, qui n'a pas compris qu'en 1998 je suis devenu président », a balancé le président de la FIFA. Et ce dernier d’accuser  aussi les États-Unis de vouloir lui faire payer l’échec de leur candidature à l’organisation du Mondial 2022 et Sepp Blatter de se faire même plus insidieux : « N'oublions pas qu'ils sont le sponsor numéro 1 du Royaume hachémite, donc de mon adversaire. Cette affaire ne sent pas bon », a osé dire Sepp Blatter.

Platini parlera de tout cela le 6 juin avec l’UEFA

Présent lui aussi à Zurich ce samedi, Michel Platini a indiqué qu’il allait parler de tout cela avec ses collègues de l’UEFA le 6 juin prochain en marge de la finale de la Ligue des champions, de nombreuses fédérations, mais la FFF, étant favorables à un divorce avec la FIFA. « Je suis le représentant des fédérations européennes. Nous allons nous réunir à l’occasion de la finale de la Ligue des champions, le 6 juin, à Berlin. Il y aura des discussions entre nous et nous verrons ce qu’il convient de faire. Je vais voir tranquillement avec eux et nous déciderons à ce moment-là », a expliqué le président de l’UEFA, visiblement pas décidé à avaler des couleuvres.

Share