La justice suisse noircit l'avenir de Platini

La justice suisse noircit l'avenir de Platini

Photo Icon Sport

Mardi soir, dans un entretien avec l'Agence France Presse, Michel Platini s'est fermement défendu concernant la somme de 1,8ME reçue de la FIFA, et le patron de l'UEFA a répété qu'il allait bien se présenter à la présidence de l'instance mondiale du football comme prévu. Mais, une nouvelle venue de Suisse risque bien de poser un sérieux problème à l'ancien joueur français. Alors que depuis la semaine passée tout le monde affirmait que Michel Platini avait été entendu par la justice suisse comme simple témoin, on sait désormais que ce n'est pas le cas. « Nous n’avons pas entendu M. Platini en tant que témoin. Ce n’est pas vrai. Dans notre enquête, son statut est entre celui de témoin et celui d’accusé, a fait savoir, à l’agence Reuters, Michael Lauber, procureur générale en charge de ce dossier, ce dernier refusant d’en dire plus concernant l’audition de l’actuel président de l’UEFA. Je ne peux pas vous dire si j’ai été satisfait ou pas, parce que je compromettrais gravement l’enquête. » Autrement dit, alors que le statut de témoin dédouanait Michel Platini, cette précision de la justice helvétique laisse craindre des possibles suites dans ce dossier bien épineux.

Share