La Fifa 2.0 avec Maradona vice-président, tous aux abris

La Fifa 2.0 avec Maradona vice-président, tous aux abris

Photo Icon Sport

« Si le prince Ali gagne, j'ai de grandes chances de devenir vice-président de Fifa. Si j'y arrive, je vais tous les faire dégager ».

Voilà comment Diego Maradona s’imagine à la Fifa dans six mois, après les élections qui auront lieu cet hiver suite à la démission de Sepp Blatter. On imagine déjà l’instance mondiale avec El Pibe de Oro à sa vice-présidence, lui qui arrive déjà avec l’étiquette de co-meilleur joueur du 20e siècle, mais aussi des casseroles énormes. Entre ses suspensions pour dopage ou utilisation de stupéfiants, ses violences conjugales, sa propension à frapper les journalistes, et sa fraude fiscale de 39 ME lors de son passage en Italie, où il ne peut toujours pas revenir sans crainte d’être arrêté, l’Argentin aurait du mal à servir d’exemple dans le coup de balai attendu au sein de la Fifa. Mais cela ne l’empêche pas d’enchainer les déclarations ravageuses, et notamment la dernière en date où il accuse clairement Michel Platini d’avoir corrompu près de 200 matchs. 

187 matchs truqués annonce Diego

« Platini devra s'expliquer sur les 187 matches qu'il a arrangés, il me l'a dit à Dubaï », a assuré le champion du monde 1986, qui fait ouvertement campagne pour le Prince Ali de Jordanie, et donc éventuellement contre Michel Platini si ce dernier venait à se présenter. Le président de l’UEFA peut toutefois se dire qu’il n’est pas seul. Dans cet entretien à la télévision péruvienne, l’auteur de la main de Dieu a dégommé à peu près tout le monde, de Blatter à Figo, allumant tous les candidats sauf celui qui lui a promis la vice-présidence de la FIFA en cas de succès : le Prince Ali. 

Share