Infantino jure de ne pas avoir trahi honteusement Platini

Infantino jure de ne pas avoir trahi honteusement Platini

Photo Icon Sport

Gianni Infantino a surpris tout le monde en présentant sa candidature à la présidence de la FIFA, le secrétaire général de l'UEFA, avec le soutien de l'instance européenne du football, ayant attendu le dernier moment pour s'engager dans la bataille. Certains ont vu dans cette candidature un coup de couteau dans le dos de Michel Platini, lui aussi candidat à ce poste, mais dont la candidature est suspendue aux résultats d'une enquête en cours. Cependant, ce mardi, celui qui est le bras droit de Platini à l'UEFA a démenti dans la Gazzetta dello Sport être en bisbille avec le dirigeant français. Bien au contraire même.

« Platini est mon président et je travaille avec lui depuis neuf ans. Il est clair que j'ai son soutien, sinon je ne me serais pas présenté. Et il y a une autre chose qui doit être encore plus claire: ma candidature n'est pas une candidature contre Michel. S'il peut se présenter, je me retirerai. C'est un simple principe de loyauté. Mais aujourd'hui je suis candidat à 100% et je vais de l'avant: pas seulement pour l'Europe mais pour le football mondial/ Je pouvais continuer en tant que secrétaire général de l'UEFA et assister à la ruine du football ou bien prendre mes responsabilités et travailler pour le football. Etre dirigeant ça ne signifie pas seulement assister aux matchs, il y a aussi des responsabilités à assumer. C'est pour ça que j'ai accepté. Avec humilité et respect mais fier de pouvoir faire quelque chose », a indiqué, dans le quotidien sportif italien, Gianni Infantino, qui reste donc à l’affût si Michel Platini ne peut pas aller au bout de sa candidature à la présidence de la FIFA. De quoi rassurer le Français que l'on avait dit touché par la candidature de son bras droit.

Share