Ça sent pas bon pour Platini avoue Larqué !

Ça sent pas bon pour Platini avoue Larqué !

Photo Icon Sport

La FIFA n’est pas à un scandale près, mais celui-ci pourrait éclabousser celui qui était considéré jusqu’à présent comme son futur président.

Sepp Blatter, qui commence à avoir les casseroles s’accumuler à l’heure où il va quitter son mandat de président de la FIFA, a vu une procédure pénale être ouverte par la justice suisse pour « gestion déloyale » et « abus de confiance ». Le dirigeant suisse est notamment accusé d’avoir effectué un paiement de 1,83 ME en faveur de Michel Platini en 2011, pour celui qui était son ancien bras droit et est désormais président de l’UEFA. L’ancien meneur de jeu de l’équipe de France, candidat à la présidence de la FIFA pour les élections de cet hiver, a été entendu dans cette affaire, sans que l’on n'en sache plus pour le moment. Pour Jean-Michel Larqué, qui pensait le plus grand bien de la candidature de « Platoche » à la FIFA, le coup est rude. 

« Je suis KO parce que si j’imaginais bien que Mr Sepp Blatter n’avait pas les mains propres, je n’imaginais pas Michel Platini pouvait éventuellement avoir trempé dans ce genre de corruption. On va attendre. Mais je n’imagine pas non plus que la justice suisse n’ait pas engagé une procédure pénale à l’encontre de Sepp Blatter sans avoir de très sérieuses preuves de ce qu’elle avance. Je suis donc inquiet pour la suite de la carrière de Michel Platini et du football, tout simplement.

Si cette affaire venait à être avérée, il en serait terminé des ambitions de Michel Platini pour la Fifa. A ce stade de l’enquête, il faut être extrêmement prudent mais si la justice suisse est aussi pointilleuse et minutieuse dans ce domaine que dans les autres, je n’imagine pas qu’elle n’ait pas avancé un tel avis sans avoir de très sérieux ‘’biscuits’’

Il est évident que Platini va devoir s’expliquer très vite. Mais même aujourd’hui, sa parole peut être mise en doute. Il n’y a qu’une institution qui peut désormais confirmer ou infirmer ce qui se passe, c’est la justice suisse. 
Au-delà de l’avenir de Platini, c’est l’avenir de tout le football qui est en danger. Décidément, Monsieur Blatter et son équipe ont fait beaucoup de mal au football. Et malheureusement, je crois que tout cela est loin d’être terminé », a fait savoir le consultant de RMC, pour qui Platini, sauf si son innocence venait à être prouvée par la justice suisse, vient de subir un sérieux coup bas avec ce copieux versement de la part de son meilleur ennemi Sepp Blatter. 

Share