Blatter sort du silence, mais pour faire du blabla

Blatter sort du silence, mais pour faire du blabla

Photo Icon Sport

Sous le feu des critiques et des accusations, Sepp Blatter est sorti de son mutisme ce mercredi soir via un communiqué publié sur le site officiel de la FIFA. Le président de l’instance mondiale du foot en profite pour féliciter les autorités qui enquêtent sur d’innombrables cas de corruption. Et Sepp Blatter de promettre qu’il allait continuer à soutenir le grand ménage qui se prépare dans le football mondial, n’évoquant pas sa candidature à l’élection de vendredi et encore moins un éventuel report de cette élection. 

« C’est un moment difficile pour le football, les fans et pour la FIFA en tant qu'organisation. Nous comprenons la déception que beaucoup ont exprimée et je sais que les événements d'aujourd'hui auront un impact sur la façon dont beaucoup de gens nous perçoivent. Aussi malheureux que soient ces événements, il est clair que nous saluons les actions et les enquêtes menées par les autorités américaines et suisses et nous croyons que cela aidera à renforcer les mesures que la FIFA a déjà prises pour supprimer toutes les malversations dans le football. Alors, je sais qu’il y aura beaucoup de gens qui sont frustrés par le rythme du changement, mais je tiens à souligner les actions que nous avons prises et continuerons de prendre. En fait, l'action d'aujourd'hui par l'Office fédéral du procureur général a été mise en mouvement lorsque nous avons présenté un dossier aux autorités suisses l'année dernière. Soyons clairs: cette faute n'a pas sa place dans le football et nous allons nous assurer que ceux qui s'y livrent sont mis hors jeu. Après les événements d'aujourd'hui, le Comité d'éthique indépendant - qui est au milieu de ses propres procédures concernant l'attribution des Coupes du Monde 2018 et 2022 - a pris rapidement des mesures pour interdire provisoirement les personnes nommées par les autorités de toute activité liée au football au niveau national et international », a expliqué Sepp Blatter. Onze membres de la FIFA ont effectivement exclu dans la foulée par Hans-Joachim Eckert, président de la chambre de jugement du comité d’éthique de la FIFA. 

Share