Algérie : Courbis y va franco sur le contrat pourri qui lui a été proposé

Algérie : Courbis y va franco sur le contrat pourri qui lui a été proposé

Photo Icon Sport

Si Rolland Courbis n’a pas été autorisé par son employeur à se libérer pour entraineur le FC Lorient, il aurait en revanche eu le feu vert pour aller coacher… les Verts.

L’Algérie se cherchait en effet un sélectionneur ces dernières semaines après le départ de Milovan Rajevac, et a depuis trouvé son bonheur en nommant Georges Leeskens. Technicien français expérimenté et désireux de trouver un nouveau poste, Rolland Courbis avait fait acte de candidature pour reprendre les Fennecs. Mais malgré des négociations très avancées, « Coach Courbis » a préféré renoncer et il a fait savoir pourquoi ce vendredi soir. Entre un salaire trop réduit à son goût (moins de 90.000 euros par mois pour lui et son staff) et un contrat couperet, l’animateur de RMC n’a pas été emballé par la proposition algérienne, c’est le moins que l’on puisse dire.

« Le refus d’aller en Algérie date d’il y a huit jours, avant même qu’on m’appelle pour Lorient, dimanche dernier au lendemain de la défaite contre Dijon. Il y a eu la possibilité que j’aille entrainer l’Algérie. Nous ne sommes pas tombés d’accord car les conditions n’étaient pas satisfaisantes. Le salaire n’était pas satisfaisant, car c’était un salaire pour trois personnes, dont un adjoint qui était Eric Abidal. Le contrat proposé était résiliable tous les mois pendant 20 mois ! C’est comme un contrat d’un mois renouvelable, c’est inenvisageable. Je leur souhaite beaucoup de bonheur et de bons résultats », a noté un Rolland Courbis pour qui les conditions n’étaient clairement pas réunies pour rejoindre les Fennecs.

Share